"Sacrées Sorcières" : Anne Hathaway présente ses excuses aux personnes handicapées

Anne Hathaway est accusée de stigmatiser les personnes handicapées dans son film "Sacrées Sorcières".

MEA CULPA - La comédienne a réagi après les vives critiques dont a fait l'objet son dernier film disponible sur HBO. En cause : les mains de son personnage jugées offensantes pour les personnes en situation de handicap.

Elle a tenu à s'excuser. Anne Hathaway a pris la parole sur son compte Instagram pour réagir au tollé suscité par de son dernier film, Sacrées Sorcières, disponible sur HBO Max aux États-Unis depuis le 22 octobre dernier. Dans cette adaptation du célèbre roman pour enfants de Roald Dahl, le personnage de sorcière qu'elle interprète a des mains composées d'un pouce et de deux doigts. Dans l'ouvrage publié en 1983, il est dit que les sorcières ont des griffes au lieu des ongles. De nombreuses voix se sont élevées pour dénoncer la ressemblance avec les mains des personnes atteintes d'ectrodactylie. 

"En tant que personne qui croit en l’inclusivité et qui déteste vraiment la cruauté, je vous dois des excuses pour la peine que je vous ai faite. Je suis désolée (…) Je veux particulièrement m’excuser auprès des enfants qui ont des différences au niveau des membres : maintenant que je sais, je vous promets que je ferai mieux. Et je dois des excuses à tous ceux qui vous aiment aussi fièrement que j’aime mes enfants : je suis désolée d’avoir laissé tomber vos familles", a écrit la comédienne en légende d'une vidéo dans laquelle de nombreuses personnes atteintes de handicap expliquent qu'elles sont des personnes comme les autres et qu'elles ne souhaitent pas être sous-estimées, ni faire pitié. 

Lire aussi

Voir cette publication sur Instagram

I have recently learned that many people with limb differences, especially children, are in pain because of the portrayal of the Grand High Witch in The Witches. Let me begin by saying I do my best to be sensitive to the feelings and experiences of others not out of some scrambling PC fear, but because not hurting others seems like a basic level of decency we should all be striving for. As someone who really believes in inclusivity and really, really detests cruelty, I owe you all an apology for the pain caused. I am sorry. I did not connect limb difference with the GHW when the look of the character was brought to me; if I had, I assure you this never would have happened. I particularly want to say I’m sorry to kids with limb differences: now that I know better I promise I’ll do better. And I owe a special apology to everyone who loves you as fiercely as I love my own kids: I’m sorry I let your family down. If you aren’t already familiar, please check out the @Lucky_Fin_Project (video above) and the #NotAWitch hashtag to get a more inclusive and necessary perspective on limb difference.

Une publication partagée par Anne Hathaway (@annehathaway) le

"Je suis consciente qu’il s’agit-là d’un film et que ce sont des sorcières. Mais les sorcières sont habituellement des monstres. Ma crainte est que des enfants puissent voir ce film, sans savoir qu’il exagère l’ouvrage de Roald Dahl, et qu’ils comprennent que cette maladie doit faire peur", expliquait il y a quelques jours Amy Marren, une nageuse anglaise paralympique qui souffre de cette maladie, sur son compte Instagram. 

Voir cette publication sur Instagram

In a time where we are supposed to be moving forwards, we are in fact going backwards. Disappointed and angry. P.S pleaseexcuse the typos. I’m vexed🤣

Une publication partagée par Amy Marren (@a_marren) le

Le studio Warner a également présenté ses excuses après l'apparition d'un hashtag #notawitch (pas une sorcière) sur les réseaux sociaux. "En adaptant l’histoire originale, nous avons travaillé avec des designers et des artistes pour proposer une nouvelle interprétation des griffes félines décrites dans le roman. Ce n’était pas notre intention que les téléspectateurs pensent que les créatures fantastiques et non-humaines étaient censées les représenter", a précisé le groupe dans un communiqué.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Que risquera-t-on en roulant sans pneus hiver après lundi prochain ? Le 20H vous répond

EN DIRECT - Procès du 13-Novembre : des proches de victimes du Bataclan et des policiers entendus ce mercredi

"C’est ridicule" : la colère monte face aux routes bloquées de la frontière franco-espagnole

VIDÉO – Un an de précipitations en 48h : la Sicile frappée par des inondations meurtrières

Plus de 5000 cas de Covid-19 par jour : peut-on déjà parler de "cinquième vague" de l'épidémie ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.