"Sacrées Sorcières" : Anne Hathaway présente ses excuses aux personnes handicapées

Anne Hathaway est accusée de stigmatiser les personnes handicapées dans son film "Sacrées Sorcières".

MEA CULPA - La comédienne a réagi après les vives critiques dont a fait l'objet son dernier film disponible sur HBO. En cause : les mains de son personnage jugées offensantes pour les personnes en situation de handicap.

Elle a tenu à s'excuser. Anne Hathaway a pris la parole sur son compte Instagram pour réagir au tollé suscité par de son dernier film, Sacrées Sorcières, disponible sur HBO Max aux États-Unis depuis le 22 octobre dernier. Dans cette adaptation du célèbre roman pour enfants de Roald Dahl, le personnage de sorcière qu'elle interprète a des mains composées d'un pouce et de deux doigts. Dans l'ouvrage publié en 1983, il est dit que les sorcières ont des griffes au lieu des ongles. De nombreuses voix se sont élevées pour dénoncer la ressemblance avec les mains des personnes atteintes d'ectrodactylie. 

"En tant que personne qui croit en l’inclusivité et qui déteste vraiment la cruauté, je vous dois des excuses pour la peine que je vous ai faite. Je suis désolée (…) Je veux particulièrement m’excuser auprès des enfants qui ont des différences au niveau des membres : maintenant que je sais, je vous promets que je ferai mieux. Et je dois des excuses à tous ceux qui vous aiment aussi fièrement que j’aime mes enfants : je suis désolée d’avoir laissé tomber vos familles", a écrit la comédienne en légende d'une vidéo dans laquelle de nombreuses personnes atteintes de handicap expliquent qu'elles sont des personnes comme les autres et qu'elles ne souhaitent pas être sous-estimées, ni faire pitié. 

Lire aussi

"Je suis consciente qu’il s’agit-là d’un film et que ce sont des sorcières. Mais les sorcières sont habituellement des monstres. Ma crainte est que des enfants puissent voir ce film, sans savoir qu’il exagère l’ouvrage de Roald Dahl, et qu’ils comprennent que cette maladie doit faire peur", expliquait il y a quelques jours Amy Marren, une nageuse anglaise paralympique qui souffre de cette maladie, sur son compte Instagram. 

Le studio Warner a également présenté ses excuses après l'apparition d'un hashtag #notawitch (pas une sorcière) sur les réseaux sociaux. "En adaptant l’histoire originale, nous avons travaillé avec des designers et des artistes pour proposer une nouvelle interprétation des griffes félines décrites dans le roman. Ce n’était pas notre intention que les téléspectateurs pensent que les créatures fantastiques et non-humaines étaient censées les représenter", a précisé le groupe dans un communiqué.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EXCLUSIF - "J'ai vu la mort arriver" : Romain Grosjean raconte son effroyable accident

EN DIRECT - Ski à l’étranger à Noël : Castex envisage des contrôles aléatoires et un "isolement de 7 jours"

Allemagne : une voiture percute des passants dans une zone piétonne, cinq morts et plusieurs blessés

Roumanie : un mystérieux monolithe métallique découvert, semblable à celui trouvé dans l'Utah

"Il faut rembourser la dette" : Bruno Le Maire esquisse la fin du "quoi qu'il en coûte"

Lire et commenter