VIDEO - "Salut les Terriens !" : ce que Thierry Ardisson a dit à Vincent Bolloré pour sauver Stéphane Guillon

DirectLCI
SAUVEUR - Ce mardi midi, Thierry Ardisson était l’invité de Daphné Burki dans "La Nouvelle Edition" sur C8. L’occasion pour lui de revenir sur l’affaire Guillon/Bolloré. Et pourquoi il a pris sur lui d'appeler le grand patron du groupe Canal + pour le convaincre de ne pas virer l'humoriste.

C’était samedi soir dans "On n’est Pas Couché" sur France 2. Thierry Ardisson affirmait avoir "sauvé la tête" de Stéphane Guillon : "J’ai appelé Vincent Bolloré et je lui ai dit que ce n’était pas une bonne idée de virer Guillon". Cette déclaration de l’animateur de "Salut les Terriens !" a par la suite suscité de vives réactions, y compris de la part de l'humoriste qui a réagi dans un long message publié dimanche après-midi sur Facebook. 


Afin d’éclaircir les choses, Thierry Ardisson, invité sur le plateau de "La Nouvelle Edition" sur C8 ce mardi, a donné plus de détails sur la polémique et sur le rôle qu’il a joué. Thierry Ardisson raconte avoir vu Stéphane Guillon "balancer" sur Vincent Bolloré dans l'émission "C à vous" sur France 5 : "Guillon a une totale liberté, il n’a jamais été censuré, il dit ce qu’il veut sur tout le monde, même sur Bolloré. Mais là c’est différent : il va dans une émission concurrente, et il se plaint de Bolloré".

Je sentais que ça tournait mal pour luiThierry Ardisson

Le présentateur a alors expliqué à son chroniqueur que c’était inapproprié : "Je l’ai appelé pour lui dire qu’il ne pouvait pas faire ça car ça ne se faisait pas et que ce n’était pas bien". Il ajoute aussi avoir eu un mauvais pressentiment : "Comme je sentais que ça tournait mal pour lui, j’ai appelé Vincent Bolloré pour lui dire que c’était une mauvaise idée de perdre Guillon".


Si Thierry Ardisson a pris la peine d’appeler le grand patron du groupe Canal +, c’est parce qu’il est très attaché à Stéphane Guillon : "Je l’aime beaucoup, ça fait 11 ans qu’on travaille ensemble". Après avoir donné toutes ces explications, l’animateur conclut : "La polémique est close".

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter