Sexe, drogues et musique classique : 3 bonnes raisons de découvrir "Philharmonia", la nouvelle série de France 2

Sexe, drogues et musique classique : 3 bonnes raisons de découvrir "Philharmonia", la nouvelle série de France 2
Médias
DirectLCI
SÉRIE – France 2 lance ce mercredi soir "Philharmonia", une fiction audacieuse et réussie sur les coulisses mouvementées d'un orchestre philharmonique. On vous dit pourquoi ça serait dommage de passer à côté.

Jamais le classique n'a été aussi rock'n 'roll. France 2 donne le coup d'envoi ce lundi soir de "Philharmonia", une fiction de six épisodes de 52 minutes qui nous plonge dans l'univers de la musique classique. Emmené par un casting épatant (Jacques Weber, Marie-Sophie Ferdane, Tomer Sisley, El Arabi) qui a su se fondre au milieu des musiciens de l’orchestre national d’Île-de-France, "Philharmonia" lève le voile sur un microcosme régi par des codes et des usages bien particuliers. Voici pourquoi vous ne devez pas passer à côté de cette série. 

Parce que le classique c'est hype

Chef d'orchestre de renom, Hélène Barizet (Marie-Sophie Ferdane) est nommée à la tête du "Philharmonia" contre l’avis de la direction et des musiciens. Femme de poigne, elle compte bien imposer sa patte et décide de nommer premier violon Selena Rivière (Lina El Arabi), une jeune musicienne virtuose. Alors que la révolte gronde au sein de l'orchestre, Hélène Barizet doit faire face à une malédiction qui frappe les femmes de sa famille… A l'image de "Mozart in the jungle", l'excellente série d'Amazon sur les coulisses de l'orchestre du New York Philharmonic, "Philharmonia" prouve que la musique classique n'est pas un genre démodé qui serait réservé à une élite. Les musiciens ont tous un petit grain de folie, et ils n'hésitent pas à prendre des  petits remontants pour les aider à surmonter le trac. 

Parce que c'est une série féministe

"Je suis un pari, une anomalie. Pour certains une angoisse, voire une menace". Dans son premier discours face à l'orchestre qu'elle s'apprête à diriger, Hélène Barizet plante le décor : elle débarque dans un univers masculin où il ne fait pas bon être une femme. La preuve, en 2016, on comptait 21 femmes chef d'orchestre contre 586 hommes, d'après les chiffres de la SACD (société des auteurs et compositeurs dramatiques). Bien décidée à ne pas se laisser marcher sur les pieds, Hélène Barizet est prête à tout écraser sur son passage.  Incarnée par l'excellente Marie-Sophie Ferdane, elle n'est  pas attachante mais finit par le devenir au fur et à mesure qu'elle dévoile ses failles personnelles. 

Parce que c'est un thriller psychologique

Bercé par une atmosphère sombre et feutrée "Philharmonia" est construit comme un thriller psychologique. A l'image d'Hélène Barizet  qui cache un lourd secret à son entourage, tous les personnages sont pris dans le tourbillon de leurs passions et de leurs démons intérieurs. Rivalités, tromperies, trahisons, secrets, la série a des allures de soap opéra haut de gamme. Dès le premier épisode, on est happé et curieux de découvrir où ce voyage musical va nous emmener.  

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter