Solène Hebert dans "Grand Hotel" sur TF1 : "C'est une saga qui aborde de vraies problématiques"

Dans "Grand Hotel", Solène Hebert jour Margaux Vasseur une riche héritière qui va se battre contre sa famille."
Médias

INTERVIEW – Dans la nouvelle saga de TF1, elle joue le rôle de Margaux Vasseur, une riche héritière qui va devoir se battre contre ses proches pour sauver l'hôtel familial.

Les fans de Demain nous appartient la connaissent bien. Solène Hebert, alias Victoire Lazzari, dans la fiction quotidienne de TF1 est à l'affiche, de Grand Hotel, la nouvelle saga de TF1. Adaptation de la série espagnole à succès Gran Hotel, elle nous emmène aux côtés d'Anthony Costa, un jeune homme qui se fait embaucher dans un palace historique de la Côte d'Azur pour tenter de retrouver la trace de sa sœur qui y travaillait comme femme de chambre et qui a mystérieusement disparu. 

Car derrière le charme et la volupté apparents, se cachent en réalité de lourds secrets qui menacent de refaire surface. C'est alors qu'il fait connaissance de Margaux, l'héritière de la famille, dont il va tomber amoureux. "Au menu : secrets, mensonges et tromperie, un beau cocktail !", s'amuse Solène Hebert que nous avons jointe par téléphone alors qu'elle se trouve en plein tournage de Demain nous appartient

LCI : Qui est Margaux Vasseur ? 

Solène Hebert : C'est une riche héritière qui revient dans l'hôtel familial après avoir fait de prestigieuses études aux Etats-Unis. Elle est censée reprendre les rênes de cet établissement de luxe dirigé par sa mère et son fiancé. Mais elle va aller de déconvenues en déconvenues. Elle découvre que l'hôtel ne va pas si bien et que son fiancé n'est pas aussi génial qu'elle croyait. Et pour couronner le tout, elle va tomber amoureuse du jeune serveur qui est venu dans l'hôtel enquêter sur la disparition de sa sœur. 

Elle se retrouve face à une famille très toxique... 

Oui, Margaux est la seule qui a envie de sauver cette famille et voir le bien dans tout ça. C'est une battante, elle n'hésite pas à se mettre en danger et à se prendre des coups pour les autres. C'est une fille intelligente et positive, la personne la plus simple de cette famille. C'est une femme de pouvoir qui a beaucoup de caractère. Ce n'est pas juste la jolie petite blonde, c'est une véritable héroïne.

Je suis aussi du genre à prendre les coups pour les autres car je me dit que j'ai les épaules pour ! - Solène Hebert

Etes-vous une battante comme votre personnage ? 

Oui, j'ai ce pendant-là. Je suis aussi du genre à prendre les coups pour les autres car je me dit que j'ai les épaules pour ! Pour moi, je ne sais pas si je me battrais, mais pour les autres oui. Et puis, comme Margaux, je suis assez têtue. Quand j'avais annoncé à ma mère que je voulais être comédienne, mais que je ne vivrais jamais de mon métier, elle m'avait répondu : "Tu es tellement têtue, quoi que tu décides, tu y arriveras".

Quelle est la particularité de cette saga ? 

Moi j'aime beaucoup son écriture et son esthétisme. Il y a aussi un très beau casting. C'est une saga qui peut aussi paraître très éloignée de nous, donc nous faire du bien. Ça change du confinement, des incendies et des explosions. On voyage dans un univers certes un peu lunaire, mais qui aborde de vraies problématiques dans lesquelles chacun peut se reconnaître comme le deuil, la famille, l'amour, le mariage ou les doutes. Chacun peut s'identifier à un personnage. 

En raison du Covid-19, le tournage avait été interrompu. Cela a-t-il été perturbant  ? 

Oui, ça a été perturbant comme pour tout le monde car c'était très soudain. C'est particulier parce qu'après 3 mois de pause, il faut se reconnecter avec son personnage. Mais au final ça nous a tous fait du bien car ça nous a donné la rage pour faire encore mieux. 

Lire aussi

L'hôtel est un personnage du film, il est véritablement au centre… 

Oui, c'est un personnage à part entière. C'est même le personnage principal. On a commencé par tourner dans les studios de Brie sur Marne et on ne l'a rencontré qu'au bout d'un mois, quand on est allé à Saint-Jean-Cap-Ferrat. C'était très émouvant de le voir, ce fameux hôtel pour lequel tout le monde se bat.

Comment s'est passé le tournage avec Carole Bouquet qui incarne votre mère ? 

Très bien. C'est une sublime comédienne. Dans notre première scène, je devais lui rentrer dedans et lui parler très mal. C'est toujours particulier de rencontrer des comédiens dans ces conditions-là ! Mais c'était un vrai plaisir de jouer avec elle. Elle est parfaite dans ce rôle de maman froide et d'une méchanceté inouïe. 

Vous tournez en ce moment dans Demain nous appartient. Que pouvez-vous nous dire sur le personnage de Victoire ? 

Je ne peux pas encore communiquer dessus en détails, mais je vais effectivement revenir dans la série très prochainement. Et je serai dans l'arche principal, donc on me verra beaucoup !

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent