Star Wars, Marvel, Pixar… Disney+ sort l’artillerie lourde face à Netflix

Médias

BIG BUSINESS - Disney vient de lever le voile sur les contenus de sa plateforme Disney+, qui sera lancée aux Etats-Unis en novembre prochain. Un rival de poids pour Netflix qui s’appuie sur de nombreuses créations originales, basées sur les univers Star Wars, Marvel ou encore Pixar.

Géant incontesté du cinéma en salles, Disney va-t-il croquer le marché numérique avec la même gourmandise ? En novembre prochain, la firme aux grandes oreilles lancera aux Etats-Unis Disney+, une plateforme de SVOD dont l’objectif, à peine voilé, est de contrecarrer l’irrésistible ascension de Netflix, après lui avoir "loué" son catalogue ces dernières années. 

En France, il faudra patienter jusqu’à début 2020 pour avoir accès à cette nouvelle offre dont ses créateurs ont précisé les contours, ce vendredi lors de la Convention D23 à Anaheim, en Californie.

Pour la somme de 6.99 dollars par mois, les utilisateurs américains de Disney+ auront accès à l'ensemble des productions Disney. Ses films de cinéma bien sûr, des classiques d’hier aux blockbusters actuels. Mais également à une foule de nouveaux contenus s’appuyant sur le savoir-faire de ses différentes filiales, pour certaines achetées à prix d’or ces dernières années.

Voir aussi

La première d’entre elles, c’est évidemment Lucasfilm, la maison-mère de la saga "Star Wars", qui va se décliner en plusieurs séries inédites. Vendredi, Disney a ainsi dévoilé la bande-annonce de "The Mandalorian", supervisée par Jon Favreau, le réalisateur de Iron man et du remake du "Roi Lion" qui a franchi cet été la barre du milliard de dollars de recettes. 

Située après les événements du "Retour du Jedi", elle suivra les aventures d’un mercenaire interprété par Pedro Pascal, un ancien de "Game of Thrones". Les huit épisodes, déjà en boîte, seront disponibles dès novembre...

Courant 2020, les abonnés pourront découvrir une deuxième série Star Wars dans laquelle Diego Luna reprendra le rôle de l’espion rebelle Cassian Andor, vu au cinéma dans "Rogue One" en 2016. Puis une sixième saison de la série animée Clone Wars, lancée à l’origine sur la chaîne Cartoon Network. 

Disney ne compte pas s’arrêter en si bon chemin puisque Ewan McGregor en personne a confirmé vendredi qu’il redeviendrait Obi-Wan Kenobi, le célèbre personnage qu’il incarnait dans les épisodes I, II et III au cinéma, pour une série dont le tournage débutera en 2020.

Des séries Marvel comme s'il en pleuvait...

L’autre joyau de "l’empire" Disney, c’est bien évidemment Marvel Studios. Lors de la Convention D23, les fans ont eu la confirmation des séries "Loki", "WandaVision" et "The Falcon and the Winter Solider", consacrées à des personnages de la saga Avengers. Vendredi, la major a également annoncé "Ms. Marvel", "She-Hulk", "Moon Knight" et "What if... ?", cette dernière entièrement animée.

Disney+ mettra également à contribution les studios d’animation Pixar qui proposeront "Monsters at work", une série qui racontera la suite des aventures de Mike et Sulley, les héros de Monsters. Mais aussi "Forky Ask a Question", une série de court-métrages pour les tout-petits mettant en scène Fourchette, le personnage apparu dans le récent "Toy Story 4".

Voir aussi

A cette offre déjà gargantuesque s’ajouteront plusieurs long-métrages comme la nouvelle mouture de "La Belle et La Bête" en "live action", sur le même principe que les récentes relectures du "Livre de la Jungle" et du "Roi Lion"...

D’après les experts, Disney+ croit dur comme fer en son bébé et s’appuie sur des prévisions de 60 à 90 millions d’abonnés à l’horizon 2024. Netflix, qui a lancé son offre en 2007 aux Etats-Unis, compte actuellement 151 millions d’abonnés à travers le monde.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter