Super Bowl 2019 : pourquoi la rappeuse Cardi B ne chantera pas "Girls Like You" avec Maroon 5

Médias

POLÉMIQUE – Le groupe californien Maroon 5 se produira à la mi-temps du Super Bowl, diffusé ce dimanche soir à partir de 23h55 sur TF1. La rappeuse Cardi B a refusé de les rejoindre sur scène, réaffirmant son soutien à Colin Kaepernick, le joueur évincé par la NFL après s’être agenouillé durant l’hymne américain pour protester contre le racisme qui frappe la communauté noire.

C’est l’un des tubes de 2018. En France, "Girls Like You", le duo langoureux qui réunit Maroon 5 et Cardi B, a même été élu "chanson internationale de l’année" lors des NRJ Music Awards en novembre dernier. Si le groupe du chanteur Adam Levine assurera le show, dimanche soir, à la mi-temps du Super Bowl, la rappeuse ne le rejoindra pas sur scène. Comme de nombreux artistes outre-Atlantique, la jeune femme tient en effet à manifester sa solidarité envers Colin Kaepernick, l’ancien quarterback des 49ers de San Francisco, sans club depuis qu’il est devenu l’un des symboles de l’Amérique anti-Trump. 

Flashback. Durant la saison 2016 de la NFL (Ligue nationale de football américain), l’un des joueurs les plus talentueux de sa génération décide de s’agenouiller durant l’hymne américain, avant chaque match, afin de protester contre le racisme et les violences policières qui frappent la communauté noire. Colin Kaepernick est alors pris pour cible par les partisans de Donald Trump, et le candidat-lui-même, en route pour la Maison Blanche tandis que d’autres joueurs l’imitent sur les terrains. 

En fin de saison, le sportif en fin de contrat se met en quête d’un nouveau club… mais personne ne va le recruter. Si bien qu’en novembre 2017, il décide de porter plainte contre les dirigeants des différents clubs de la NFL qu’il accuse d’être responsables de son chômage. Et la musique dans tout ça ? Choquées par la situation du joueur, de nombreuses personnalités du monde du spectacle vont lui apporter leur soutien.

Voir aussi

Parmi elles, le puissant rappeur Jay-Z qui annonce avoir refusé la proposition de la chaîne CBS de se produire à la mi-temps du Super Bowl 2018. "Vous avez besoin de moi, je n’ai pas besoin de vous", scande-t-il dans les paroles de "APES**T", le duo avec sa compagne Beyoncé, dernière artiste afro-américaine à avoir participé à ce show colossal. C’était en 2016, aux côtés du groupe britannique Coldplay. Depuis, ce sont Lady Gaga et Justin Timberlake, deux pop-stars blanches, qui ont assuré le show.

Rebelote à l’automne dernier. Approché par les organisateurs, l’entourage de la chanteuse Rihanna refuse la proposition, elle aussi en colère contre les patrons de la NFL. Le Super Bowl lui aurait pourtant permis de lancer l’année 2019 en beauté, alors qu’elle prépare activement un nouvel album, près de trois ans après le semi-échec du précédent, "Anti". Mais la diva de la Barbade campe sur ses positions.

Voir aussi

C’est finalement Maroon 5 qui décroche le job, le groupe californien s’attirant aussitôt un déluge de critiques sur les réseaux sociaux. Une pétition en ligne demandant à Adam Levine et ses camarades de renoncer a récolté à ce jour plus de 100.000 signatures. En vain. Sur la scène du Mercedes-Benz Stadium d’Atlanta, ils seront rejoints par deux rappeurs noirs. Big Boi, moitié du duo Outkast, originaire de  la ville. Et la star montante Travis Scott, qui a préféré braver la mise en garde de Jay-Z, et promis de reverser son cachet à une association caritative. 

Il y a un homme qui a sacrifié son job pour nous, donc nous devons être unis derrière lui- Cardi B. dans un entretien à l'agence AP

Cardi B., en revanche, a dit non à Maroon 5. Et surtout à la NFL. "J’ai sacrifié pas mal d’argent", a-t-elle expliqué vendredi, dans un entretien à l’agence AP. "Mais il y a un homme qui a sacrifié son job pour nous, donc nous devons être unis derrière lui." La jeune femme avoue qu’elle n’a pas pris cette décision de gaieté de cœur. Son mari, le rappeur Offset, est lui-même un grand fan de football américain. "Il a envie d’aller au Super Bowl, mais il ne peut pas. Parce qu’il y a une cause à défendre."

Reste que Cardi B. n’a pas totalement boudé Atlanta. Dimanche, on devrait ainsi l’apercevoir dans un spot publicitaire vantant les mérites d’une célèbre boisson gazeuse. Dès samedi soir, elle s’est produite dans les murs du College Football Hall of Fame, un musée sportif local, au risque d’essuyer quelques critiques. "La NFL veut faire du pognon sur notre dos, pourquoi ne pas en faire sur le sien ?" s’est-elle amusée, avant de lancer une nouvelle charge contre Donald Trump, "un président arrogant qui a permis au racisme de renaître".

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter