"Supprimez-moi cette m..." : Bigflo et Oli dénoncent l’utilisation d'un de leurs tubes par un parti d’extrême droite

Médias

Toute L'info sur

Elections européennes 2019 : l'heure des résultats

MAUVAISE SURPRISE - Alors que les élections européennes se tiennent dimanche, une liste proche de l'extrême droite belge s'est servie de l'un des succès de Bigflo et Oli pour sa campagne. Les deux rappeurs ont exprimé leur mécontentement.

Ce jeudi, les deux rappeurs toulousains Bigflo et Oli ont eu la surprise de découvrir, via le compte Twitter d'un internaute, que leur titre "Plus tard" avait bénéficié d'une reprise dont ils se seraient bien passés : "Un parti belge aux parfums d’extrême droite vous fait l’honneur d’un cover pathétique. Faites-moi plaisir, dites-moi que vous avez de bons avocats", les a alertés un internaute.

La vidéo réalisée par la liste belge Destexhe, proche de l'extrême droite, était un clip de campagne en vu des élections européennes qui auront lieu ce dimanche 26 mai en Belgique comme en France. La liste radicale a repris le morceau des rappeurs "Plus tard", dans lequel ils évoquent leurs souvenirs d'enfance, rythmés par le slogan "tu comprendras plus tard". Sous le lien de sa vidéo sur Youtube, la liste belge a parlé d'une "interprétation libre sur la base" du titre original. "'Tu comprendras plus tard ... mais plus tard il sera trop tard.' Dimanche, votez pour vos convictions, votez pour les Listes 13 Destexhe, avant qu’il ne soit trop tard…", a également écrit le groupe politique en légende.

Les deux frères toulousains, présentés comme les "gentils garçons du rap français" et qui parlent rarement de sujets politiques sur leurs réseaux sociaux, ont tenu à réagir à cette reprise en exprimant leur mécontentement : "Supprimez-moi cette merde".

Une heure après le tweet des rappeurs reprenant le post de leur internaute, la liste radicale a supprimé la vidéo sur Youtube. Bigflo et Oli reprendront leur titre "Plus tard" ces vendredi et samedi à l'occasion de deux concerts exceptionnels au Stadium de Toulouse... et en version originale !

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter