Abi, gagnant de "The Voice 2020" : "À travers cette aventure, je me suis beaucoup découvert"

Abi, gagnant de "The Voice 2020" : "À travers cette aventure, je me suis beaucoup découvert"
Médias

INTERVIEW - Il a remporté la neuvième saison du concours de chant de TF1 avec 53,4% des votes. Un plébiscite que le jeune homme de 22 ans avait encore du mal à réaliser au lendemain de sa victoire ce dimanche, après seulement deux petites heures de sommeil.

La nuit a été courte mais rien ne le laisse présager dans sa voix. Son large sourire s'entend à l'autre bout du fil. Il est 10h30 ce dimanche 14 juin quand Abi nous téléphone. Il s'excuse de son très léger retard, Pascal Obispo ayant décidé de prendre de ses nouvelles juste avant notre rendez-vous. 

"Je veux t'emmener en finale", avait glissé le coach à son talent à l'issue de sa brillante audition à l'aveugle tournée à l'automne dernier. Sept mois plus tard, c'est ensemble qu'ils ont soulevé le trophée de "The Voice 2020", remporté haut la main par le jeune homme de 22 originaire de Saint-Gratien, en région parisienne. Une victoire dont Abi avait encore du mal à se remettre quelques heures plus tard.

Vous me croyez si je vous dis que je ne me rends pas compte ? - Abi

LCI - Vous êtes "un homme heureux" aujourd’hui, comme le titre qui vous avait permis de remporter votre "battle" ?

Abi - (Il rit) C'est bien joué ça ! Oui, je suis un homme heureux. J'ai dormi deux heures. On était très heureux avec les autres talents hier soir (samedi 13 juin) mais on était un petit peu tristes aussi que ça se finisse, tout simplement. On a passé nos dernières heures ensemble à rigoler, à passer du bon temps en équipe.

53,4% des votes, ce n’est plus une victoire mais un plébiscite. On vous a senti très surpris, presque sonné quand Nikos a annoncé votre nom...

Vous me croyez si je vous dis que je ne me rends pas compte ? Je n'arrive pas à visualiser 53%, c'est beaucoup. C'est un truc de fou !

En vidéo

Sur LCI, Abi, revient sur sa victoire à The voice saison 9

Si c'était une élection, vous auriez été élu dès le premier tour...

Ah oui ? Abi président (il rit de bon coeur) ! Je ne m'attendais pas à ça. Je m'attendais à entendre un autre nom, mais pas parce que je me dévalorise. J'ai eu la chance d'être à côté d'autres artistes incroyables qui méritaient autant de gagner que moi. Forcément, j'ai été surpris d'entendre mon nom. Je n'ai appris les pourcentages que très tard dans la soirée. J'ai dit : "Attends, quoi ?" Je ne réalise vraiment pas, il va me falloir quelques jours.

Lire aussi

C'est marrant mais j'en viens à l'appeler Papa. Je le sens très protecteur- Abi sur son coach Pascal Obispo

Vous avez remercié vos proches, qui n’ont pas pu être en plateau en raison de la situation sanitaire. Quels ont été vos premiers échanges avec eux après votre victoire ?

Le premier appel que j'ai reçu, c'est celui d'un ami qui était avec mes frères. On s'est regardé, on a souri comme des idiots et on n'a rien dit. La première réaction de mes frères, ça a été de me dire : "On le savait déjà, on te l'avait dit. Tu ne voulais pas nous croire. On était serein, on savait que tu allais gagner". C'est un peu normal venant de sa famille mais ça en dit long sur le soutien qu'ils m'ont apporté depuis le début et à quel point ils ont cru en moi. Ma mère m'a dit : "Bravo mon bébé, je suis fière de toi".

Malgré les mesures de distanciation sociale, vous êtes quand même tombé dans les bras de votre coach Pascal Obispo. On sent un lien très fort entre vous deux.

Il s'est développé au fur et à mesure que l'émission passait. Il m'a conseillé sur énormément de choses. Il a de la bouteille, il sait ce que c'est d'être sur scène. Il connaît tout ça. Moi, je suis un petit novice qui pensait connaître deux-trois trucs  et qui pourtant ne sait pas grand-chose. On partage cette sensibilité. Il a ce don de savoir lire en moi. Il voit en moi ce que je ne vois pas et il croit en moi quand je ne le fais pas.  C'est pour ça qu'il m'a poussé à aller plus loin. C'est marrant mais j'en viens à l'appeler Papa. Je le sens très protecteur. Il avait peur que je me fasse un peu "enveloppé", dans le mauvais sens du terme, par le monde de la musique. Il tient à me protéger et à me conseiller en cas de besoin. 

Vous vouliez que le public vote pour votre prestation et non pour votre personnalité. "If I Ain’t got you" d'Alicia Keys, c’était le titre parfait pour le séduire ?

(Il rit). Vous savez quoi ? Jusque-là, je crois que je n'avais encore jamais été satisfait par mes prestations. Il y avait toujours des micro-imperfections. Mais là, c'est une des premières fois où en me réécoutant, je me suis dit : "Oh bah ça va !" alors que d'habitude je trouve que c'est nul. Vous voyez la note qui monte au milieu de la chanson ? On a bossé à mort pour ça. Je me souviens encore en répétitions quand Papa (il se reprend), quand Pascal, pardon, me disait sur le ton de la plaisanterie : "Avec ça, tu vas tuer les autres". Je ne sais pas si c'était le titre parfait mais c'était un très bon titre pour aller toucher le public. J'avais peur en revanche qu'il n'y ait pas l'émotion et que ça ne fasse pas écho comme ça l'avait fait jusqu'à présent. Mais ça a su le faire.

En vidéo

THE VOICE 2020 – Retour sur le parcours d'Abi, le gagnant de la saison

Kendji Girac m'a beaucoup rassuré ,ça m'a mis en confiance pour notre duo et pour la suite aussi- Abi

Cette neuvième saison de "The Voice" s’est déroulée dans un contexte particulier, arrêtée dans son élan par la pandémie de coronavirus. Pensez-vous que cette distance imposée a finalement renforcé votre lien avec le public ?

D'une certaine manière oui car le public n'est plus là en présentiel mais il est là derrière la caméra. Quand tu regardes la caméra, c'est comme si tu regardais le public dans les yeux. C'est toujours le même échange mais d'une manière différente. Parce que c'est en différé, parce que c'est à travers les écrans. J'ai trouvé que le lien était toujours là et c'est normal qu'il soit là entre un artiste et son public. (Il se coupe) Wow, j'ai dit artiste en parlant de moi. C'est un truc de fou ! Ça me faisait tout drôle quand on parlait d'artistes et de talents. Là, c'est comme si ça devenait réel, palpable.

Pascal Obispo dit de vous que vous "représentez parfaitement l’homme d’aujourd’hui, à la voix sensible, bienveillant, artiste et près des autres". Votre mère assure que votre parcours à "The Voice" vous a "aidé à être un autre homme". Quel regard portez-vous sur votre évolution de ces derniers mois ?

Je pense qu'à travers cette aventure, j'ai beaucoup appris des autres et de moi-même. Je me suis beaucoup découvert. J'ai eu la chance d'être entouré de personnes qui ont vécu tout simplement et qui ont des choses à raconter. A travers ça, je suis devenu un peu meilleur et ça m'a amené à découvrir d'autres facettes de ma personnalité. J'ai pu savoir ce que je voulais un petit peu mieux. J'ai pu dire : "J'ai envie d'aller vers ça, de devenir ça". Ça m'a poussé à être un peu plus l'homme d'aujourd'hui, comme disait Pascal.

Que retenez-vous de votre rencontre avec Kendji Girac, le gagnant de la saison 3, avec qui vous avez chanté en duo lors de la finale ?

Ce qui m'a frappé, c'est qu'il a un truc de très humain avec lui. Je me suis senti à l'aise sur cette prestation, il y avait vraiment un échange. J'espère qu'il y aura encore un peu de cet échange de gagnant à gagnant. Il m'a déjà beaucoup apporté car il est passé par la même chose que moi. Il m'a beaucoup rassuré, ça m'a mis en confiance pour notre duo et pour la suite aussi.

En vidéo

THE VOICE 2020 – Abi et Kendji Girac chantent en duo "Les yeux de la mama" (Finale)

On vous a entendu dans des registres très différents, en français et en anglais. A quoi pourrait ressembler votre premier album ?

J'espère de tout coeur qu'il y aura au moins un titre en anglais, parce que c'est une langue qui m'anime et qui me fait vivre. Mais forcément on est France donc ce sera surtout en français. J'espère que dans mon album il y aura cette identité, cette émotion qui me caractérise et qui a touché le public. Je sais que je vais découvrir plein de choses et que je vais me découvrir à travers cet album. Au niveau des sonorités, vous pourrez vous attendre à quelque chose de R&B, soul avec un peu de pop. Je suis très curieux de voir ce que ça va donner parce que moi même j'appréhende. J'ai hâte de voir ça !

Avec des chansons composées par Pascal Obispo ?

Très honnêtement, il y a des chances. J'aimerais bien en tout cas, je serais honoré. Déjà que je suis honoré de pouvoir compter sur ses conseils et son soutien, je serais très heureux de pouvoir chanter avec lui.

Juste après votre sacre, on a entendu "Unstoppable" de Sia. Votre parcours musical aussi est désormais inarrêtable ou vous allez d’abord repartir à la fac ?

J'étais justement en train d'y penser. Je me suis dit que l'année prochaine je ne retournerai peut-être pas à la fac, à la maison et au travail. Je vais me concentrer à fond à la musique et voir ce que ça peut donner. Comme on dit, "mieux vaut vivre avec des remords qu'avec des regrets". Je compte tenter ma chance et vivre cette aventure jusqu'au bout.

Toute l'info sur

The Voice 2020

>> "The Voice 2020" : retrouvez toutes les vidéos de la saison sur le site officiel de l'émission

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent