Emma, gagnante de "The Voice Kids 5" : "Je rêve de participer à l'Eurovision Junior"

Médias

Toute L'info sur

The Voice Kids 2018

INTERVIEW - Repêchée par Jenifer lors de la demi-finale, la benjamine de la compétition, 10 ans, a impressionné avec une superbe prestation sur "I Have Nothing" de Whitney Houston. Elle évoque pour LCI sa préparation avec sa coach vocale à Marseille, son goûter chez Serge Lama et son prochain objectif.

Ses rêves n'ont pas rivalisé avec la soirée de la veille. Sa victoire, "c'était vraiment le moment magique", nous raconte Emma d'une petite voix, toute timide. La fillette de 10 ans l'était beaucoup moins vendredi 7 décembre au moment de remporter sur TF1 la finale de la saison 5 de "The Voice Kids" devant plus de 4 millions de téléspectateurs. La benjamine de la compétition n'a fait qu'une bouchée de ses concurrents en reprenant magistralement celle que l'on surnommait "The Voice", Whitney Houston.

"Tu sais ce que ça veut dire 'I Have Nothing' ? 'Je n'ai rien'. Mais toi, tu as tout", lui a glissé Nikos Aliagas à l'issue de sa prestation. Emma a tout donné aux coachs, les faisant passer du rire aux larmes lors de ces sept semaines de compétition à la télévision. Le timing a été un peu différent pour les jeunes talents qui ont dû attendre près d'un an entre le tournage de la demi-finale et celui de la grande finale ce vendredi. Alors la Marseillaise n'a pas chômé. "Je me suis entraînée pour tout déchirer. Je n'ai jamais pris de cours de chant mais j'ai une coach vocale qui m'a aidée. Elle est à Marseille et elle est vraiment exceptionnelle. Et puis on a échangé avec Nathalie Depuis", répétitrice sur "The Voice", explique-t-elle à LCI.

Voir aussi

On a mangé un bon gâteau, on a beaucoup discuté. Après on a chanté des petits bouts de chansons, on a joué au piano- Emma à propos de sa rencontre avec Serge Lama

Dès sa première apparition à l'écran, elle martelait que le chant était sa "potion magique" qui lui faisait "oublier tous ses soucis", dont cette maladie qui la prive petit à petit de la vue. Tombée dans la marmite de la chanson à 2 ans sans trop savoir comment ni pourquoi - "C'est venu comme ça" -, elle loue ses modèles Céline Dion et Soprano. De la Québécoise, elle aime "la voix, elle a beaucoup de souffle". Du Marseillais, elle aime les inspirations musicales. "C'est très joli, il mélange le rap et en même temps la mélodie", dit Emma au sujet de son ancien coach.

Le meilleur conseil qu'il lui a donné ? "Canaliser mon énergie". Jenifer, qui l'a repêchée à l'issue de la demi-finale, lui a elle appris qu'il ne fallait pas avoir peur... d'avoir peur. C'est-à-dire "de ne pas avoir le trac", décrypte-t-elle avant de préciser qu'elle n'allait appliquer la leçon qu'au moment de chanter, "pas dans la vie de tous les jours".

L'aventure "The Voice Kids" lui aura aussi permis de rencontrer Serge Lama. "Je lui avais envoyé un message mais il m'a contactée après m'avoir vue à la télévision", nous raconte-t-elle. "On a mangé un bon gâteau, on a beaucoup discuté. Après on a chanté des petits bouts de chansons, on a joué au piano", ajoute-t-elle à propos de son après-midi passé avec l'interprète original de "Je suis malade", qu'elle a reprise avec émotion lors de son audition à l'aveugle. "Il m'a dit qu'il était avec moi pour la finale. On ne fait qu'écouter ses chansons à la maison. Je connaissais déjà "Je suis malade", j'ai fait pas mal de concours de chant avec", se souvient Emma. Des concours qu'elle a évidemment remportés. 

Voir aussi

Participer au télécrochet de TF1 était son rêve. Mais comme il ne faut jamais s'arrêter de rêver, Emma en a déjà un autre en tête : "aller à l'Eurovision Junior". Samedi, c'est des mains d'Angelina Nava, gagnante de "The Voice Kids 4" et deuxième de l'Eurovision Junior cette année, qu'elle a reçu son trophée. "J'avais voté pour elle d'ailleurs, elle avait très bien chanté. Elle m'a dit qu'elle était stressée, qu'elle tremblait lors de la finale", nous souffle-t-elle. Comme Angelina, Emma se verrait bien sortir un disque plus tard mais "ne sait pas encore dans quel style". "On verra sur le moment", lâche-t-elle avec plus d'aplomb qu'en début d'interview. La suite immédiate, ce sera le retour à l'école au milieu de petits camarades qui était "très contents pour" elle avant son départ pour son dernier prime. Et "continuer à chanter". Evidemment.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter