Tournage de "The Voice 8" : Julien Clerc, notre préférence à nous lors des auditions à l’aveugle

Médias
DirectLCI
PREVIEW – Mercredi 14 novembre, LCI s’est incrusté sur le tournage de la prochaine saison de "The Voice", qui accueille un quatuor de coachs inédit composé de Mika, Jenifer, Soprano et Julien Clerc. Ce dernier nous a bluffés par sa bienveillance, sa pédagogie et ses explications très détaillées. Un coup de cœur évident qui devrait séduire les téléspectateurs en 2019.

Ils ne savent plus s'ils doivent dire "bonjour" et "bonsoir". Les coachs de la saison 8 de "The Voice" enchaînent ce mercredi 14 novembre leur cinquième session d'enregistrement d'auditions à l'aveugle. Si la température est glaciale à l'extérieur des studios de la Plaine Saint-Denis, l'ambiance est surchauffée dans les travées du public. C'est là, à gauche des célèbres fauteuils rouges face à la scène, que nous nous sommes immiscés, désireux de découvrir l'alliance de quatre artistes aux registres différents mais au final très complémentaires. 

Mika enchaîne sa sixième année. Jenifer retrouve sa place après trois ans d'absence.  Soprano, qui officie chez les kids, découvre la version adulte. Julien Clerc découvre lui l'émission tout court. "Il s'est emparé de son nouveau rôle dès le premier talent", nous affirme Matthieu Grelier, directeur des programmes chez ITV Studios. Alors forcément, on attendait de voir. Le silence se fait. L'écran géant s'ouvre et le premier talent fait son apparition sur scène. Debout sur sa chaise, Soprano buzze très rapidement, suivi par Mika. Julien Clerc, installé en bout de rangée, se laisse davantage le temps de la réflexion. Les yeux souvent fermés, il écoute. Attentivement. Le doigt sur la bouche, parfois, pour demander le silence à ses camarades. Il ne veut pas se précipiter et vivre l'expérience à fond.

"J'essaie de jouer au maximum le jeu des auditions à l'aveugle. Je me suis retourné après les autres, certes, mais après, je ne pouvais plus tenir", lance-t-il à un talent qu'il qualifie de "petit rayon de soleil" et qui fera assurément partie des voix à suivre dans cette saison 8. La voix est douce, les interventions de grande classe et les explications très détaillées. Pleines d'anecdotes. Julien Clerc met son érudition musicale au service des candidats qui se présentent. Il est aussi bien capable de convoquer ses souvenirs de concert de Bob Dylan que d'analyser la rythmique d'un morceau d'Eminem. "Julien Clerc nous parle de flow depuis plusieurs jours, j'adore !", s'amuse Mika. 

Je ne voulais pas appuyer mais vous m'avez pris le cœurJulien Clerc, emporté par l'émotion de la prestation d'un talent

La mécanique est la même en cas de refus. "Je me dois de vous dire pourquoi je ne me suis pas retourné", glisse-t-il à un autre artiste qui n'a pas su le séduire. Ce qui le motive à pousser l'énorme bouton rouge devant lui ? L'émotion. "Je ne voulais pas appuyer mais vous m'avez pris le cœur", confesse-t-il à un talent qui devrait également prendre le vôtre. Les frissons ne connaissent pas de frontières, alors on a vu Julien Clerc se retourner sur des styles musicaux au total opposé du sien. On vous prévient, vous serez surpris. 

Sur son fauteuil, l'interprète de "Fais-moi une place" s'est fait clairement fait la sienne. Il échange sans cesse avec Soprano et lâche des dabs sur les morceaux de rap. Tout n'est pas encore bien rôdé quand il s'agit de savoir qui doit prendre la parole en premier. Mais cela apporte un peu de fraîcheur. "C'est écrit sur le cahier, c'est à moi de dire bonjour !", s'enthousiasme-t-il, presque comme un môme qui découvre un nouveau métier. Il aura fallu un septuagénaire pour redonner un nouveau souffle au programme qui aura sélectionné 130 chanteurs parmi plus de 10.000 talents identifiés cette année. Sur les 18 auditions à l'aveugle auxquelles nous avons assisté, les coachs sont restés de marbre uniquement cinq fois. "Ils appuient beaucoup, un peu trop peut-être", nous confirme la production. Signe du niveau de cette nouvelle saison que les téléspectateurs découvriront en 2019.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter