L'ex d'Ophélie Winter confondu avec le père d'une victime de Marc Dutroux : l'énorme bourde de "TPMP" scandalise les internautes

Médias

GAFFE – Au cours d'un sujet consacré à l'ex-compagnon d'Ophélie Winter, la production de "Touche pas à mon poste" a diffusé par erreur la photo de Jean-Denis Lejeune, le père de la petite Julie, une des victimes du pédophile belge Marc Dutroux.

C'est une bourde qui passe mal. Ce jeudi 3 octobre dans "Touche pas à mon poste", Cyril Hanouna et ses équipes donnaient des nouvelles d'Ophélie Winter, qui traverse actuellement une mauvaise passe. Ils revenaient sur les récentes déclarations de son ex-compagnon, Rolf Van Dalen, un richissime homme d'affaires hollandais de 59 ans, qui a vécu quatre ans avec la chanteuse à succès des années 1990. "Elle n'est vraiment pas bien avec elle. C'est vraiment dommage car elle a un bon cœur. A la fin, cela devenait très difficile", a-t-il confié au journal belge "La Capitale". 

Seul souci : pour illustrer le sujet, la production de "TPMP" s'est trompée de photo et a confondu Rolf Van Dalen avec Jean-Denis Lejeune, le père de la petite Julie, une des victimes du pédophile belge Marc Dutroux. Si personne en plateau n'a remarqué la bourde, de nombreux téléspectateurs n'ont pas tardé à réagir sur les réseaux sociaux. "La photo du prétendu Rodolphe dans le reportage sur Ophélie Winter est en fait jean Denis Lejeune, papa d'une des petites victimes de Marc Dutroux !", a ainsi prévenu un Internaute. "Dramatique et un manque de professionnalisme la photo que vous avez montrée comme étant l’ex-compagnon d’Ophélie Winter n’est autre que Jean-Denis Lejeune, papa d’une des victimes de Dutroux, vous pourriez corriger très vite", a renchéri un autre.

Lire aussi

De nombreux téléspectateurs ont alors réclamé des excuses de la parte de la production. "Je ne dirais pas que c'est une honte mais des excuses seraient appropriées. Quand on sait dans quel tourment monsieur Lejeune est actuellement par rapport a la libération d'un complice de Dutroux. J'espère que la production prendra des dispositions adéquates", a jugé un twittos en référence à une décision de la justice belge, qui a accordé ce lundi 30 septembre la libération conditionnelle à Michel Lelièvre, qui a aidé le pédophile dans plusieurs de ses actes. Pour le moment, Cyril Hanouna n'a pas encore réagi. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter