Très émue, Laëtitia Milot parle de son endométriose après la naissance de sa fille : "La maladie a repris le dessus"

Très émue, Laëtitia Milot parle de son endométriose après la naissance de sa fille : "La maladie a repris le dessus"
Médias

CONFESSIONS – Dans une interview accordée à Nikos Aliagas, La comédienne qui sera à l'affiche d'"Un bébé pour Noel", diffusé ce lundi sur TF1, est revenue sur son combat contre l'endométriose.

C'est le combat de sa vie. Interrogée ce samedi dans l'émission "50 minutes inside", Laëtitia Milot est revenue sur sa lutte contre un mal qui la ronge depuis de longues années : l'endométriose. Maladie gynécologique qui provoque des douleurs intenses et qui réduit la fertilité, elle touche près d'une femme sur dix en France. La comédienne, que l'on verra ce lundi soir sur TF1 pour "Un bébé pour Noel", une fiction qu'elle a tournée alors qu'elle était enceinte de sa petite Lyana (née le 14 mai 2018), a confié à Nikos Aliagas que son combat était loin d'être terminé... 

"A travers Lyana, j'aimerai donner cet espoir à tous ces couples et leur dire que tout est possible", a confié la comédienne. Après avoir visionné un extrait de son documentaire "Devenir maman : notre combat contre l'endométriose" (diffusé en mai dernier sur TF1) dans lequel elle lisait une lettre que lui avait envoyé la ministre de la santé Agnès Buzyn, la jeune femme de 38 ans a fondu en larmes. 

En vidéo

Un bébé pour Noël – Les premières minutes inédites !

Lire aussi

"C'est vraiment un engagement où je me suis mise à nue. C'est important pour faire avancer cette maladie. Maintenant que ma fille est là, ça me donne envie de me battre encore plus. Vous imaginez quand on se met à la place de ces femmes qui souffrent en silence, qui ne peuvent plus bouger de chez elles, handicapées par rapport à cette maladie de merde, excusez-moi du terme...", a-t-elle expliqué. 

"Mais ça empêche d'aller travailler, de vivre, de faire du sport. C'est dur pour ces couples", a poursuivi Laëtitia Milot qui n'en a pas fini avec l'endométriose. Si elle a eu un peu de répit durant sa grossesse, le mal est revenu. "La maladie a repris le dessus malheureusement. Une grossesse ne guérit pas. La maladie on ne la guérit pas, on ne guérit pas de l'endométriose", a-t-elle conclu sur le sujet. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter