Cible d'une chronique raciste, Jean-Vincent Placé s'indigne

Cible d'une chronique raciste, Jean-Vincent Placé s'indigne

Médias
DirectLCI
TOLLÉ - Dans sa chronique sur l'antenne de Sud Radio jeudi matin, l’humoriste Dany Mauro a multiplié les clichés en imitant Jean-Vincent Placé avec un accent asiatique. Le sketch a fait un tollé sur les réseaux sociaux, provoquant la colère du principal intéressé.

"Tu veux voir mon nem ?", "Je suis super vénère avec ces idées à la con de vouloir écraser les Jaunes"… Sur Sud Radio, ce jeudi 22 novembre, l’humoriste Dany Mauro a pris pour cible l’homme politique Jean-Vincent Placé. Dans sa chronique, "Dany Mauro pirate l’info", avec un accent asiatique des plus stéréotypés, il est revenu sur les mésaventures judiciaires de l’ancien sénateur de l’Essonne en faisant référence au mouvement des Gilets jaunes. "Ça fait trois fois que je manque de me faire rouler dessus par un type qui est complètement plus bourré que moi. Je vous préviens, le premier qui s'approche, je lui vomis dessus!" termine-t-il sa diatribe.

Une imitation pas vraiment au goût du principal intéressé, ni des internautes. A la mi-journée, Jean-Vincent Placé a tweeté toute son indignation. "Refaisons la même avec un accent africain, maghrébin ou même marseillais hein Sud Radio. Ou une petite blague antisémite, homophobe ou misogyne. Chiche".

Récidive pour Sud Radio

Il faut dire que la séquence avait été repérée plus tôt par plusieurs journalistes stigmatisant un humour "un peu limite". Ils n’hésitaient pas à tancer la radio : "vous n’avez pas honte ?" D’autres, plus anonymes, ont dénoncé clairement un moment "raciste" allant même jusqu’à se demander "en quelle année" on était. 

Ce sketch fait écho aux récents déboires de l’homme politique en avril dernier. Jean-Vincent Placé avait insulté des forces de l’ordre et proféré des propos racistes après une soirée trop arrosée. Il avait été condamné à trois mois de prison avec sursis et 1000 euros d’amende.

Une nouvelle polémique pour Sud Radio déjà épinglée en 2011 pour des propos antisémites concernant Dominique Strauss-Kahn.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter