"Twitter a rendu folle une profession à la dérive" : Laurent Ruquier flingue les réseaux sociaux

Médias
RAS-LE-BOL – Interrogé par "Le Journal du Dimanche" sur la fin de saison d'"On n'est pas couché", Laurent Ruquier en a profité pour pousser un coup de gueule contre les réseaux sociaux.

Il est en colère. Invité à dresser le bilan de la saison d'"On n'est pas couché", dont le dernier numéro a été diffusé samedi 8 juin sur France 2, Laurent Ruquier en a profité pour répondre aux critiques et partager ses inquiétudes sur le poids des réseaux sociaux. "Nous vivons sous la dictature de Twitter et de Marlène Schiappa. Nous sommes en permanence la proie des lobbies, des associations, de corporatismes catégoriels, du communautarisme…", a estimé Laurent Ruquier dans une interview accordée au "Journal du Dimanche".  


"Or ce qui est grave, c’est que les journalistes eux-mêmes s’y mettent ! On a vu des ex-chroniqueurs d’ONPC, tels qu’Audrey Pulvar et Aymeric Caron, stigmatiser Christine Angot pour sa maladresse, quand personne ne peut pourtant la soupçonner de négationnisme ou de racisme", a poursuivi l'animateur qui a décidé d'apporter des changements pour la prochaine saison de son talk-show sur France.

Exit donc Christine Angot et Charles Consigny. L'an prochain, Laurent Ruquier ne fera pas appel à un duo de polémistes pour l'accompagner tout au long de l'année, mais à différentes personnalités qui se succéderont en plateau pour commenter l'actualité. "Ceux qui interviendront par roulement sur le plateau n'auront pas à supporter la pression qu'ont subie tous ceux qui officiaient sans discontinuer semaine après semaine", a expliqué l'animateur au "JDD". 


Inquiet pour l'avenir des émissions dites d'humeur, il fustige Twitter qui a réduit la liberté d'expression des journalistes et des chroniqueurs télé. "Twitter a rendu folle une profession à la dérive, qui se tire une balle dans le pied. Viendra le jour où les journalistes, s’ils ne se ressaisissent pas, ne pourront plus rien dire à force de taper sur des confrères qui sortent du lot et vont à contre-courant de la bien-pensance ou de la pensée unique". 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter