"Upload" : l'enfant illégitime de "Black Mirror" et "The Good Place" est un régal

"Upload" : l'enfant illégitime de "Black Mirror" et "The Good Place" est un régal
Médias

COUP DE COEUR - Greg Daniels, le créateur de "Parks and Recreation" et "The Office US", revient avec une série futuriste dans laquelle "ses héros utilisent la science et l’amour pour essayer de dépasser la mort". LCI s'est entretenu avec lui et ses deux acteurs principaux, Andy Allo et Robbie Amell, avant l'arrivée de la série le 1er mai sur Amazon Prime Video.

Les organisateurs du festival Canneséries, où elle devait être présentée en avant-première début avril, avaient parlé d'un "'Years and Years' inversé et comique". Un postulat de départ plus qu'intrigant sur le papier qui se révèle très prometteur dès le visionnage du premier épisode. "Upload" emmène le téléspectateur dans un futur pas si lointain où les écrans sortent des mains, où les voitures autonomes sont la norme, et où la vie n'a pas vraiment de fin. Si vous avez un compte en banque bien rempli...

Une société sans scrupules défie les lois de la nature en permettant à ses riches clients de se télécharger dans un monde virtuel après leur mort. Plus ils paient, plus leur nouveau quotidien est agréable. "Je travaille sur ce projet depuis un sacré bout de temps", nous explique au bout du fil son créateur Greg Daniels, lors d'une table ronde en ligne qui ne pouvait mieux cadrer avec l'univers futuriste de son show. 

Lire aussi

"J’y ai d'abord pensé quand je débutais en tant qu’auteur au 'Saturday Night Live'. Je me baladais dans les rues de New York, à la recherche d’inspiration pour l’émission et je suis passé devant un magasin de produits électroniques. Le lecteur CD venait tout juste de sortir. Voilà à combien de temps ça remonte ! Il y avait beaucoup de publicités qui opposaient numérique et analogique. Je me suis demandé : 'Quelle serait la chose ultime à numériser ?' Et je me suis dit que ce serait nous", ajoute-t-il. L'idée germe dans son esprit, tente de resurgir sous la forme d'une nouvelle puis d'un roman. Avant de devenir la thématique centrale de sa nouvelle série, qui débarque sur Amazon Prime Video ce vendredi 1er mai.

Il y un mystérieux crime, il y a de la romance, de la science-fiction. Notre intention était de construire un monde fictif qui était très intéressant, un peu comme le Magicien d’Oz- Greg Daniels, créateur de la série "Upload"

"C'est une vision ni utopique, ni dystopique. C’est une sorte d'entre-deux, dans laquelle il y a beaucoup de promesses mais aussi beaucoup de stupidité et d’avidité", insiste Greg Daniels à qui l'on doit deux des séries américaines les plus délirantes de ces dernières années, "Parks and Recreation" et l'adaptation de "The Office". Alors forcément, "Upload" oscille entre humour mordant et satire grinçante tout en taclant "la distribution inégale des ressources" et l'impact des hommes sur l'environnement. Comme si "Black Mirror" et "The Good Place" avaient réussi à fusionner. 

"Il y un mystérieux crime, il y a de la romance, de la science-fiction. Notre intention était de construire un monde fictif qui était très intéressant, un peu comme 'Le Magicien d’Oz'", souligne son créateur. Il cite parmi ses inspirations les films "Ghost", "Truly, madly, deeply", "Eternal sunshine of the spotless mind" et "Her" mais aussi les oeuvres de Charlie Chaplin et Franz Kafka.

Les genres s'entremêlent autour de deux personnages qui n'auraient jamais dû se rencontrer mais finiront par devenir inséparables. Nathan, golden boy séducteur en couple avec une riche héritière, se retrouve téléchargé après avoir été tué dans un accident de la route suspect. Nora, brillante spécialiste en informatique, est chargée de dessiner le quotidien numérique du jeune défunt et de l'accompagner. 

"C’était important qu’il commence par être quelqu’un de superficiel et qu’il obtienne une deuxième chance de mener une vie plus authentique et avec plus de sens en trouvant une autre personne dont tomber amoureux après sa mort", note Greg Daniels qui s'est appuyé sur le prince Hal du "Henri IV" de Shakespeare pour écrire son héros. "Un personnage dont on pense qu'il pourrait faire mieux s'il était quelque peu mis au défi", dit-il.

Je n’aurais pas pu demander un meilleur complice que Robbie Amell- Andy Allo, Nora dans "Upload"

A l'écran, l'alchimie entre Robbie Amell (Nathan) et Andy Allo (Nora) est indéniable. "Je n’aurais pas pu demander un meilleur complice que Robbie", nous glisse cette dernière. Au téléphone, les deux comédiens répondent en choeur entre deux éclats de rires, s'accordant sur le "génie" de Greg Daniels "dans sa manière de façonner ses personnages et leurs relations". Le créateur d'"Upload" le leur rend bien : "J'ai eu beaucoup de chance de trouver ces deux-là. Et c’était assez fou. Robbie était la toute première personne à auditionner, Andy était la dernière. Le processus de casting était long mais ils sont si attirants, si drôles et si intelligents."

Lire aussi

Toute l'info sur

Coronavirus : comment bien occuper son temps en période de confinement

"Upload" arrive sur les écrans dans un chaos mondial que les pires scénari hollywoodiens n'auraient osé imaginer. Face au confinement imposé pour endiguer la propagation du coronavirus, la technologie est ce qui nous permet de maintenir le contact aux autres. Exactement comme Nathan et Nora dans la série. Un parallèle qui donne même plus "d'intensité" à son histoire, d'après Greg Daniels. 

"Si vous deviez résumer notre série, vous pourriez dire que ce sont des gens qui utilisent la science et l'amour pour essayer de dépasser la mort. Même si elle n’a évidemment pas été écrite avec tout ce contexte, quelques-uns des désirs des personnages sont rendus d’autant plus intenses maintenant", estime-t-il. Les dix épisodes se savourent avec bonheur et nous laissent sur un cliffhanger des plus agaçants. Vite, on en redemande !

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent