3 bonnes raisons de découvrir "Years and Years", la série choc de Canal+

Médias

PÉPITE – Canal+ a donné lundi soir le coup d'envoi de "Years ans Years", la saga familiale d'anticipation de la BBC. L'histoire d'une famille ordinaire confrontée au monde apocalyptique vers lequel nous nous dirigeons tête baissée. Flippant.

S'il n'y a qu'une série à voir cette semaine, c'est bien celle-ci. Canal+ a entamé lundi soir la diffusion de "Years and Years", la fiction créée par Russell T Davies ("Queer as Folk", "Docteur Who"). Encensée par la critique depuis sa diffusion en juin 2018,  cette production de la BBC nous plonge dans un futur proche aux côtés d'une famille anglaise ordinaire confrontée à une société qui ressemble à la nôtre… mais en pire. 

A la fois anxiogène et addictive, la mini-série de 6 épisodes tous plus sombres les uns que les autres fait penser tour à tour à "The Handsmaid's Tale" (pour le côté dystopique), "Black Mirror" (pour les dérives des nouvelles technologies) ou encore à "This is us" (pour la saga familiale). Voici pourquoi il ne faut pas passer à côté. 

Parce que c'est une série prémonitoire

Manchester, 2019. Alors que la Grande-Bretagne s'est retirée de l'Europe, les Lyons, une famille anglaise ordinaire, tente tant bien que mal de s'adapter au nouveau monde qui se dessine devant elle. Très unis malgré leurs différences, Daniel (Russell Tovey), un travailleur social idéaliste et ouvertement gay, Stephen (Rory Kinnear), un conseiller financier bien loti, Rosie (Ruth Madeley), une mère célibataire paraplégique, et Edith (Jessica Hynes),  une activiste politique radicale, coulent des jours tranquilles aux côtés de leur grand-mère Muriel (Anne Reid). S'ils s'amusent des sorties de Vivienne Rook (Emma Thompson), une femme d'affaires devenue star de la politique, ils ne se doutent pas que son élection va bouleverser leur avenir.  

Lire aussi

En vidéo

VIDÉO - Séries : les nouveautés attendues en 2019

Parce qu'elle tire la sonnette d'alarme

D'un réalisme effrayant, "Years and Years" dépeint le monde apocalyptique vers lequel (visiblement) nous nous dirigeons. Crise politique mondiale, appauvrissement de la population, menaces sur l'environnement, dérives des nouvelles technologies, crise migratoire, la série se déroule sur 15 ans, chaque épisode nous plongeant dans un monde de plus en plus chaotique qui n'épargnera aucun des personnages. Même ceux qui se croient le plus à l'abri. A ce titre, l'épisode 4 arrive comme une véritable claque pour les Lyons (et pour nous). Mais promis, on ne vous dira rien. 

Parce qu'Emma Thompson est magistrale

Si le casting de "Years and Years" est un sans-faute, on est bluffé par la performance d'Emma Thompson, alias Vivienne Rook, leader populiste et décomplexée. A mille lieues de ses convictions personnelles, la comédienne incarne une femme politique d'extrême droite aux faux-airs de Donald Trump. Mais pas seulement. Comme elle l'a expliqué lors d'une interview au Journal du Dimanche, Vivienne Rook est "un croisement entre Marine Le Pen et Boris Johnson, des blonds maléfiques à la vision étriquée et aux propos d'un autre temps !"" Je maudis notre nouveau Premier ministre, un menteur pathologique doublé d'un gros porc", a-t-elle ajouté. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter