"Allez, au revoir madame !" : Bernard Tapie plante Audrey Crespo-Mara en pleine interview

"Allez, au revoir madame !" : Bernard Tapie plante Audrey Crespo-Mara en pleine interview

COLÈRE – Invité ce lundi matin d'Audrey Crespo-Mara, Bernard Tapie a mis un terme à l'entretien et claqué la porte du studio d'Europe 1. Visiblement, il n'a pas apprécié les questions sur son ancien bras droit Marc Fratani, qui l'accuse de corruption lors d'un match PSG-OM.

L'interview aura duré à peine 2 minutes. Invité ce matin sur Europe 1, Bernard Tapie a décidé de quitter le studio en plein entretien avec Audrey Crespo-Mara. Agacé par les questions de la journaliste autour de Marc Fratani, son ancien bras droit qui l'accuse d'avoir acheté un arbitre avant un PSG-OM, l'homme d'affaires est parti. "Allez, au revoir madame !", a-t-il lancé à l'intervieweuse, qui a alors tenté en vain de le retenir.

"J'ai un problème, c'est le cancer, un deuxième problème c'est le procès (dans l'affaire Adidas-Crédit Lyonnais qui doit s'ouvrir le 11 mars, NDLR). Le reste c'est peut-être votre problème à vous mais c'est pas le mien", a lancé en début d'interview Bernard Tapie à Audrey Crespo Mara, qui l'interrogeait sur les récentes déclarations de Marc Fratani, son ancien collaborateur qui l’accuse dans Le Monde d'avoir acheté un arbitre dans les années 1990, à l'époque où il était propriétaire de l’Olympique de Marseille.

Lire aussi

"J’ai demandé à la Ligue, par l’intermédiaire de mon avocat, qu’ils le convoquent pour qu’il dise qui", a-t-il expliqué. "Parce que s’il y a un arbitre qui a accepté d’être acheté pour un match, il faut le savoir. Vous vous rendez compte, c’est trop grave", a poursuivi Bernard Tapie, qui a déclaré qu'il allait porter plainte contre Marc Fratani. Alors que Audrey Crespo-Mara relançait son invité sur son ancien collaborateur, Bernard Tapie a vu rouge. "Si on passe la matinée pour parler de ce que Fratani a dit, je me lève et je vous laisse toute seule. On est d’accord ? Je suis venu parler de mon procès et de ce qui se passe dans le pays. S’il n’y a que ça qui vous intéresse, moi ça ne m’intéresse pas", a-t-il balancé, avant de récupérer sa veste et de planter la journaliste. 

Bernard Tapie, quand il a accepté mon invitation hier, savait qu’on allait parler des accusations de Fratani, son ancien collaborateur- Audrey Crespo-Mara

"Bernard Tapie, c’est ridicule, franchement, vois saviez très bien qu'on parlerait de ça", a répliqué Audrey Crespo-Mara, accusant l’ex-homme d’affaires de vouloir juste "faire un coup". "Bernard Tapie, quand il a accepté mon invitation hier, on a longuement échangé, savait qu’on allait parler des accusations de Fratani, son ancien collaborateur (…). On en a encore parlé pendant plus d’une demi-heure avec lui et la direction de la station, juste avant l’interview. Il était d'accord pour en parler. (…) Je trouve assez malhonnête le fait de partir de ce studio alors qu’il savait que nous en parlerions", a expliqué quelques minutes plus tard aux auditeurs d'Europe 1 Audrey Crespo-Mara.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : la surmortalité des personnes nées à l'étranger deux fois plus élevée en 2020

VIDÉO - La directrice de la pharmacovigilance danoise s'évanouit en pleine conférence de presse

Avec 100.000 morts du Covid, où la France se situe-t-elle dans le monde ?

100.000 morts du Covid en France : quel est le profil des victimes ?

La vidéo d'un adolescent de 13 ans abattu par un policier choque l'Amérique

Lire et commenter