VIDÉO - "C'est Alain-Fabien Melon" : sur Quotidien, l'interview du fils Delon met les internautes mal à l'aise

Médias

MALAISE - Alain-Fabien Delon était invité de l’émission Quotidien sur TMC ce mardi 5 février. Venu présenter son livre, le romancier a fait l’unanimité… contre lui sur les réseaux sociaux. Petit passage en revue.

Bien loin de l’aura de son père, Alain-Fabien Delon a mis longtemps à faire parler de lui. Mais l’année 2019 a pourtant bien commencé . A l’affiche du film Jeunesse dorée (en salles depuis le 16 janvier), il vient surtout de publier son premier roman : De la race des seigneurs. Une trame semi-autobiographique, qui raconte l’histoire d’un jeune homme de 18 ans qui veut devenir acteur comme son père. Ce mardi 5 février, il était l’invité de Yann Barthès chez Quotidien (TMC) pour évoquer ces deux actualités. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il s’est mis tous les internautes à dos.

Voir aussi

Comme le relèvent Closer ou encore Programme TV, le jeune homme a fait sourire à plusieurs reprises son auditoire lorsqu’il s’est osé à quelques comparaisons, notamment vis-à-vis de son père. "Je lui ressemble jusqu'à un certain point. Je ne suis pas aussi fermé, je suis plus ouvert que lui. Après, dès qu'on en est à des décisions qui concernent ma profession ou ma vie au point le plus basique, oui, je vais prendre des décisions en me demandant comment lui il aurait fait", a-t-il dit notamment. 

Arrogance et égocentrisme

Mais Alain-Fabien Delon ne s’est pas cantonné à cela. De manière parfois hautaine, il a d’abord demandé à l’animateur phare de la chaîne s’il avait lu son roman. Puis a assuré, alors qu'on lui notifiait que le roman semblait bien autobiographique : "C’est pas ma vie, c’est hautement romancé. J’ai pas envie de me retrouver dans cette case de fils qui fait une autobiographie trash comme tout plein de gens le font".

Quotidien lui a également demandé de préciser pourquoi il avait choisi ce titre pour son livre. A quoi il a répondu de manière plutôt étonnante : "On n'avait pas de titre en fait". Puis : "Il nous le répétait assez souvent quand on avait un coup de mou (…) Si j’ai un coup de mou, je vais l’appeler et lui dire : ‘Ecoute Papa, dis-moi d’où je sors, dis-moi qui je suis ?’ Et il vous dira : ‘T’es un Delon, oublie pas qui tu es, n’oublie pas d’où tu viens. Et tu es de la race des seigneurs, mon fils". Rire général dans la salle, mais malaise donc chez les internautes qui se sont empressés de tweeter.

A noter qu’Alain-Fabien Delon a dressé un portrait quelque peu à charge de son père, Alain. "Je ne pète pas des câbles, je suis calme, je suis gentil, je souris, je ne fais pas trop la gueule", a-t-il lancé, manière de se comparer à lui.

Des propos qui corroborent sa dernière sortie dans le magazine Elle début février, où il avouait des sentiments ambivalents envers son père. "Pendant des années, j'ai vécu en attendant qu'il claque, maintenant, j'espère qu'il va vivre bien longtemps pour me voir arriver très haut". Reste à savoir désormais ce qu’en pense le principal intéressé.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter