VIDÉO - De retour dans l'émission qui l'a révélée, Susan Boyle se qualifie d'office pour la finale

VIDÉO - De retour dans l'émission qui l'a révélée, Susan Boyle se qualifie d'office pour la finale

Médias
DirectLCI
MOMENT SUSPENDU - Dix ans après avoir charmé le monde avec sa voix cristalline, la chanteuse écossaise de 57 ans a fait sensation lors de la première émission de la saison All Stars d'"America's Got Talent"- la version américaine de "La France a un incroyable talent".

Le public et les juges ne l'avaient pas prise au sérieux. Parce que son look ne correspondait pas à celui qui s'étale encore et toujours dans les magazines. Quelle erreur... A peine avait-elle commencé à chanter qu'elle les avait tous conquis. Déjà dix ans que Susan Boyle est arrivée sur la pointe des pieds sur la scène de "Britain's Got Talent", la version britannique de "La France a un incroyable talent". L’Écossaise de 57 ans a désormais huit albums studio à son actif, deux nominations aux prestigieux Grammy Awards et trois records enregistrés au Guinness. Une comédie musicale sur sa vie a même été à l'affiche à Londres.

Alors rien de bien étonnant à ce que le public l'ait retrouvée ce lundi 7 janvier dans le premier épisode d'"America's Got Talent : The Champions", rassemblant d'anciens vainqueurs et finalistes du monde entier. La finaliste malheureuse de 2009 dit espérer être "une championne pour ceux qui peut-être n'ont pas la confiance pour faire les choses, pour ceux qui n'ont pas de voix, ceux que les gens ont tendance à ignorer". Son arrivée sur scène déclenche une standing ovation des quatre juges, Simon Cowell en tête, lui qui faisait déjà partie des professionnels présents lors de sa première audition.

Susan Boyle reprend alors "Wild Horses" des Rolling Stones. Et embrase la salle. "Vous savez quoi Susan ? Je ne vois pas d'autre candidat qui pourrait mieux définir cette émission que vous. Vous êtes la seule et l'unique", lui lance Simon Cowell. La Spice Girl Mel B veut ensuite "être celle qui vous donne ce que vous méritez". Elle se lève et appuie sur le Golden Buzzer, synonyme de qualification pour la finale. Une dernière étape que l’Écossaise compte bien remporter cette fois.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter