VIDÉO - Déjà 30 ans que ça dure en France : les stars des "Feux de l'amour" vous ouvrent les coulisses du tournage

Médias

HAPPY BIRTHDAY - Le 16 août 1989, les téléspectateurs de TF1 découvraient pour la première fois le soap américain qui voit s'aimer et surtout se déchirer les habitants de la ville fictive de Genoa City. Trois de ses stars emblématiques, rencontrées au Festival de télévision de Monte-Carlo en juin, racontent à LCI le quotidien sur le plateau de ce programme que les grands-parents transmettent aujourd'hui à leurs enfants.

Le générique de fin du 13H de Jean-Pierre Pernaut, la météo, une page de pub et cette musique sensuelle qui accompagne la démarche d'une femme à l'écran. Le rendez-vous est le même depuis trois décennies pour des millions de téléspectateurs français qui se languissent des (més)aventures des habitants de Genoa City. Ne nous demandez pas trop où c'est, cette ville fictive n'existe que dans l'esprit des passionnés des "Feux de l'amour", qui brûlent sur TF1 depuis le 16 août 1989 avec la diffusion de l'épisode 3.263 comme entrée en matière. Pour les 3.262 autres, on repassera.

Trente ans plus tard, les Français sont toujours aussi accros à leur soap, lancé sur CBS en 1973. Au point de s'élever contre le changement du sacro-saint horaire de diffusion il y a trois ans. Finie la case de début d'après-midi, c'est à 11h qu'il faut désormais se brancher pour savoir ce qu'il advient de Victor Newman, Jack Abbott et les autres. La France est le deuxième pays où le feuilleton a le plus de succès après les Etats-Unis, et les acteurs le lui rendent bien.

"On est à l'antenne grâce à vous, les fans", lance Sharon Case devant notre caméra. L'actrice américaine a célébré cette année ses 48 ans, dont 25 passés sur les plateaux des "Feux de l'amour" dans la peau de Sharon Collins (puis Newman, puis Abbott). "J'ai décidé de venir ici à Monte-Carlo pour fêter ça", s'enthousiasme-t-elle lors du dernier Festival de télévision en juin. "Je ne pensais pas encore être à l'antenne après tout ce temps mais je l'espérais. Je savais que les soaps avaient tendance à durer et que certains personnages finissaient par être essentiels. J'ai commencé en même temps que Joshua Morrow [Nicholas Newman, NDLR] et je me suis dit : 'Ok, c'est un Newman donc son personnage devrait pouvoir s'installer'. J'espérais la même chose pour le mien", raconte-t-elle.

Maquillage à 6h30, premières prises à 8h30

Depuis un quart de siècle, ses journées répondent à la même organisation. Arrivée sur le plateau à 6h30, coiffure et maquillage, rencontre avec le réalisateur et essayage des costumes pour un début de tournage deux heures plus tard. "La salle de maquillage est l'un des endroits les plus amusants au monde pour moi", souligne Camryn Grimes. La jeune actrice avait 7 ans lors de son arrivée dans "Les Feux de l'amour". Elle fêtera ses 30 ans en janvier prochain. D'abord Cassie, la fille de Sharon, elle a réintégré le casting après la mort de son personnage sous les traits d'une autre, Mariah. "J'ai été choquée quand mon agent m'a appelée. Même elle était perturbée au téléphone, en me disant que le soap me voulait à nouveau pour six épisodes. Je lui ai dit "mais il savent que je suis morte, non ?". Je suis revenue sans trop savoir ce qui allait se passer", se souvient-elle, témoignant du bal des acteurs au générique du soap. Certains vont et viennent quand d'autres doivent reprendre le flambeau d'un personnage mythique.

Joshua Morrow (Nicholas Newman), Camryn Grimes (Cassie) et Sharon Case (Sharon Collins-Newman) dans "Les Feux de l'amour" en 1997.

J'étais persuadée que j'allais me faire virer au bout d'un an- Amelia Heinle, au casting depuis... 14 ans

C'est le cas d'Amelia Heinle qui a eu la lourde tâche de reprendre le rôle de Victoria Newman, la fille du moustachu Victor. "Je savais que tout le monde aimait Heather Tom et qu'elle avait apporté beaucoup de force au personnage. Elle amenait des choses spéciales que je n'étais pas sûre de pouvoir reproduire. Mais je fais ce métier depuis longtemps et dans le fond, je sais que vous apportez ce que vous pouvez. Et vous occultez les commentaires. Parce que pour chaque changement d'acteur, il y a toujours des réponses négatives mais il y a aussi du positif", témoigne celle qui était "persuadée de se faire virer au bout d'un an". Résultat, ça fait quatorze ans que ça dure ! Quatorze ans qu'elle tourne un épisode par jour à raison de 6 heures quotidiennes.

Amelia Heinle (Victoria).

Chaque script contient une moyenne de 62 pages que les comédiens sont évidemment chargés d'apprendre avant d'arriver sur le plateau. Mais tout ne se passe pas toujours comme prévu. "Comme je ne suis jamais dans la dernière scène, j'utilise toujours la dernière page comme feuille de brouillon", confesse Sharon Case qui, tous les jours oublie d'apprendre une scène. "C'est fait de manière accidentelle bien sûr", ajoute Amelia Heinle qui connaît les mêmes troubles que sa collègue. "On s'en rend toujours compte à la dernière minute. Ça nous arrive aussi de mémoriser le texte du mauvais épisode. Mais on s'en sort toujours !", sourit-elle. Même quand il s'agit de pleurer un camarade décédé hors caméra.

Voir aussi

L'équipe des "Feux de l'amour" a dû faire face cette année au décès de Kristoff St. John, qui incarnait Neil Winters depuis 1991. Toute l'équipe lui a rendu hommage lors d'un épisode spécial diffusé le 25 avril aux Etats-Unis. "C'était en quelque sorte ce dont nous avions besoin pour faire notre deuil. Ce n'était pas que pour le public, cela nous a permis de faire ce cheminement", assure Sharon Case. La triste illustration du "Show must go on" de Queen. Le spectacle doit continuer, quoi qu'il arrive.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter