VIDÉO – Elsa Fayer défend "La Villa des coeurs brisés" : "L’amour, on peut en parler pendant des générations"

Médias
DirectLCI
INTERVIEW – Ce soir, NT1 diffusera à 23 heures le premier épisode de "La Villa des cœurs brisés" saison 2. L’occasion pour Elsa Fayer de nous parler du programme qu’elle va co-animer avec Christophe Beaugrand.

Invitée dans "La Médiasphère" de LCI, Elsa Fayer est venue défendre le programme qu’elle animera dès ce soir : la saison 2 de "La Villa des cœurs brisés". Pour elle, l’une des forces du programme est le coaching un peu "spécial" que vont subir les candidats : "L’objectif est de voir s’ils peuvent régler leurs problèmes de couples. On peut appeler ça un coaching coup de poing car il s’agit de forcer un engagement sur un terrain particulier et se dépasser". 


Elsa Fayer explique aussi que ce concept permet aux téléspectateurs de découvrir des candidats, déjà connus de téléréalité, sous un autre angle : "Grâce à notre love coach Lucie, on essaye d’élargir les problématiques amoureuses. Donc pour ceux qui connaissent déjà les candidats issus d’autres téléréalités,  ils auront l'occasion de les redécouvrir et de les voir différemment car ils sont plongés dans un autre contexte". 

Je me régale avec Beaugrand sur la quotidienneElsa Fayer

Sur son duo avec l’animateur Christophe Beaugrand, Elsa Fayer est claire : "On s’adore, on se ressemble pas mal et on a beaucoup travaillé ensemble donc je suis très heureuse de cette collaboration". Elle ajoute : "Je me régale avec Beaugrand sur la quotidienne. On est là pour s’amuser, même si en coulisses on travaille beaucoup".


Concernant ses envies de carrière, l’animatrice avoue aimer "Le talk" mais ne pas avoir eu de proposition pour le moment. Son modèle ? Frédéric Lopez : "Dans ce métier, je trouve que le plus beau voyage c’est la rencontre et il le fait extrêmement bien".

En tant qu’animatrice, Elsa explique être "quelqu’un de généreux, d’assez positive, sérieuse mais pas que et franche". La jeune femme souhaite aussi casser les codes du métier : "Je pense que dans tous les domaines, on en a tous ras le bol des faux semblants et des formules toutes écrites, on a juste envie de voir des vrais gens. Le public est beaucoup plus ouvert d’esprit que le métier nous le dit mais c’est une lutte quotidienne, peut être encore plus pour une femme que pour un homme". 


Sur le succès de "La Villa des cœurs brisés", l'animatrice pense qu’il n’y a pas de doute à avoir et espère que son émission fonctionnera : "L’amour, on peut en parler pendant des générations et des générations". 

Lire aussi

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La Médiasphère

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter