VIDÉO - "Go fuck yourself" : le message de bienvenue osé de Yann Barthès à Donald Trump

Médias
DirectLCI
SANS FILTRE - Le présentateur de "Quotidien" n'a pas mâché ses mots dans un message face caméra délivré à l'attention du président américain, qui sera à Paris ce week-end pour célébrer le centenaire de l’armistice du 11 novembre 1918.

Il change son prénom et ceux de ses chroniqueurs. "Je me protège", prévient Yann Barthès sur le ton de l'humour. Car la pastille qui va suivre restera sans aucun doute dans les mémoires. A l'occasion de la venue de Donald Trump en France dans le cadre des commémorations du centenaire de l'armistice de 1918, le présentateur de "Quotidien" s'est fendu d'un message de bienvenue des plus osés qui ne manquera pas de faire réagir.

Vous n'êtes pas le bienvenu dans ce paysYann Barthès

Dans un anglais à l'accent français forcé, Yann Barthès se présente comme une star du porno français et se moque du style du président américain qu'il "aime depuis le début". Suit une séquence montée des meilleures onomatopées du président. Il joue ensuite aux télécommandes humaines pour Donald Trump, lui donnant le numéro de la chaîne Fox News sur la Freebox, la fibre d'Orange et celle de Canal +. Puis se ravise : "non, plus personne n'a Canal +".

Puis vient l'insulte en guise de conclusion. "Go fuck yourself", traduisez "allez vous faire enc..", "vous n'êtes pas le bienvenu dans ce pays. Postée sur les réseaux sociaux, la séquence recevait un accueil mitigé entre ceux qui applaudissaient l'audace du présentateur et ceux qui ne comprenaient pas le pourquoi de cette initiative. Trois heures plus tard, Air Force One atterrissait à Orly et à peine sur le tarmac, Donald Trump dénonçait dans un tweet les propos "très insultants" d'Emmanuel Macron sur la création d'une armée européenne. Il n'avait pour l'heure pas réagi à ceux de Yann Barthès qui, vu son amour pour les réseaux sociaux et ses relations tendues avec la presse (cette semaine encore, il a retiré l'accréditation d'un journaliste de CNN à la Maison-Blanche), ne devrait pas lui rester étrangers trop longtemps.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter