"Personne ne va rien dire ?!" : Harvey Weinstein pris à partie par deux femmes dans un bar new-yorkais

Médias

Toute L'info sur

Hollywood : le scandale Harvey Weinstein

INDIGNATION – Alors qu'il assistait à une scène ouverte dans un bar new-yorkais, le producteur américain accusé de viol et de harcèlement sexuel a été interpellé par deux femmes indignées de sa présence. Deux scènes qui ont été filmées...

Il aurait mieux fait de rester chez lui. Ce mercredi 23 octobre, alors qu'il assistait à une scène ouverte dédiée aux jeunes comiques dans un bar de New York, Harvey Weinstein a été pris à parti par deux femmes, choquées par sa présence à l’événement. Ancien producteur star de Hollywood, l'homme visé par de nombreuses accusations de viol et d'agressions sexuelles (son procès s'ouvrira à New York le 6 janvier prochain), était tranquillement attablé avec une bande d'amis quand une jeune femme l'a pris à partie. 

"Personne ne va rien dire ?! Vraiment, personne ne va rien dire? Je vais m'en aller, pas de souci, je suis heureuse de partir, mais personne ne va rien dire ?! Je me tiens à un mètre d'un p… de violeur et personne ne va rien dire?", s'est indigné Zoe Stuckless, la comédienne qui a publié la vidéo de l'incident sur sa page Facebook. 

Jetée dehors par les gardes du corps de Weinstein, elle a décidé de prendre la parole pour défendre toutes ces femmes qui n'ont pas été entendue, comme elle l'a expliqué dans un long post sur Facebook. "J'ai pensé à toutes les voix qui ont été réduites au silence au cours de nombreuses années. Je pensais aux artistes, aux femmes, paralysées par la même peur que moi, entourées de collègues intimidées par une culture du silence et de la passivité. Cette salle était un microcosme de toute notre communauté. Et je ne pouvais pas rester là et le laisser rire. Alors j'ai parlé".

Lire aussi

Elle n'est pas la seule à s'être indignée de la présence de Weinstein à cette soirée baptisée Actor's Hour. Alors qu'elle se produisait sur scène, l'humoriste Kelly Bachman n'a pas hésité quant à elle à évoquer "l'éléphant dans la pièce". "C'est le Freddy Krueger de la salle, si vous voulez... J'ignorais qu'on devait apporter son gaz lacrymogène et son sifflet anti-viol à Actor's Hour", a-t-elle déclaré, comme on peut le voir sur la vidéo qu'elle a posté sur Instagram. "J'ai été violée, de manière étonnante ce n'était pas par la personne présente  dans cette pièce, mais je n'ai jamais pu me confronter à ces mecs", a-t-elle balancé avant de lancer un "fuck you" à l'intention du producteur.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter