"Il n’y a pas de racisme anti-blanc" : Lilian Thuram répond à la polémique dans "Quotidien"

Médias

MISE AU POINT - Interrogé ce lundi dans "Quotidien", Lilian Thuram a réagi à la controverse née de ses propos sur le racisme dans une interview parue début septembre dans la presse italienne.

C’est la petite phrase qui fait parler dans le monde du sport… et bien au-delà.  Dans une interview parue le 4 septembre dans le quotidien italien Corriere dello Sport, Lilian Thuram réagissait aux cris racistes dont avait été victime l’attaquant noir de l’Inter Milan Romelu Lukaku lors d’un match contre Cagliari, quelques jours plus tôt.

"Il est nécessaire d'avoir le courage de dire que les Blancs pensent être supérieurs et qu'ils croient l'être", y déclarait notamment l’ancien défenseur de l’équipe France, qui a longtemps joué en Italie." De toutes les manières, ce sont eux qui doivent trouver une solution à leur problème. Les Noirs ne traiteront jamais les Blancs de cette façon, et pour n'importe quelle raison. L'Histoire le dit."

Des personnes comme Martin Luther King ou Nelson Mandela étaient traitées de racisme anti-blanc. Très souvent, on essaye de délégitimer leur parole- Lilian Thuramn dans "Quotidien"

Accusé de racisme anti-blanc, notamment par le journaliste sportif  Pierre Menès ou l’hebdomadaire Valeurs Actuelles qui l’a mis à sa une, le principal intéressé s’est expliqué ce lundi au micro de "Quotidien". "J'ai des amis qui m'ont appelé. Ils étaient très tristes et choqués. A l'époque des personnes comme Martin Luther King ou Nelson Mandela étaient traitées de racisme anti-blanc. Très souvent, on essaye de délégitimer leur parole", a déploré Lilian Thuram.

En vidéo

Chaouch Express - Lilian Thuram : "Toute personne raciste se croit supérieure"

Quid de la question du racisme anti-blanc ? "Est-ce qu'il y a eu des systèmes politiques où les personnes blanches n'ont pas les mêmes droits que les autres ?", s'est interrogé l'ancien footballeur. "Là on peut arriver à la conclusion qu'il n'y a pas de racisme anti-blanc."

Voir aussi

Et quand on lui demande s’il pense que les Blancs sont supérieurs, la réponse est claire : "Moi je pense que les Blancs qui sont racistes se sentent supérieurs. Ils ont un complexe de supériorité. Comme les hommes peuvent avoir un complexe de supériorité sur les femmes. Toute personne raciste est une personne qui se pense supérieure."

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter