VIDEO - "Votre prénom est une insulte à la France" : Hapsatou Sy dévoile son clash coupé au montage avec Eric Zemmour

Médias
DirectLCI
POLÉMIQUE - Sur son compte Instagram, Hapsatou Sy a publié ce mardi l'extrait de son clash, coupé au montage, avec Eric Zemmour sur le plateau des "Terriens du Dimanche". On y entend l'écrivain dire à la chroniqueuse que son prénom est "une insulte à la France".

Hapsatou Sy contre-attaque. Depuis la diffusion dimanche 16 septembre sur C8 de l’émission "Les Terriens du Dimanche", au cours de laquelle Eric Zemmour estimait que sa mère "avait eu tort" de la prénommer ainsi, la chroniqueuse avait exprimé à plusieurs reprises sa colère sur les réseaux sociaux. 


Après avoir annoncé lundi réfléchir à d’éventuelles poursuites judiciaires, elle a dévoilé ce mardi la partie de son échange avec Eric Zemmour qui a été coupée au montage par la production de l’émission, à la demande du service juridique de la chaîne, comme l'a confirmé l'animateur Thierry Ardisson ce mardi sur CNews.

Il faut que vous ayez conscience qu’en faisant ce que je suis en train de faire, je prends le risque de perdre mon boulotHapsatou Sy

"Jamais je n’ai entendu quelque chose d’aussi  blessant", dit Hapsatou Sy au polémiste. "Moi qui aime la France et qui aime ce pays, que ça vous plaise ou que ça vous déplaise, je trouve que ce que vous venez de dire n’est pas une insulte à mon égard, c’est une insulte à la France", lance la jeune femme sous les applaudissements du public de l’émission.


"Mademoiselle, c’est votre prénom qui est une insulte à la France", lui répond alors Eric Zemmour. "La France n’est pas une terre vierge. C’est une terre avec une histoire. Avec un passé. Et les prénoms incarnent l’histoire de la France."


Toujours sur Instagram, Hapsatou Sy justifie sa démarche : "Ceux qui disent que je ne suis pas courageuse… Je pense que je suis courageuse parce que je vais affronter Eric Zemmour et je vais aller jusqu’au bout. Parce qu’il faut que vous ayez conscience qu’en faisant ce que je suis en train de faire, je prends le risque de perdre mon boulot."

Si elle ne revient pas, elle ne revient pasThierry Ardisson, sur CNews

Hapsatou Sy a publié ces images quelques minutes après l’intervention de Thierry Ardisson sur CNews. Interrogé par Jean-Marc Morandini, ce dernier avait eu des mots très durs envers sa chroniqueuse, regrettant qu'elle "s'étale sur Twitter pour faire un  bad buzz complètement nul."


 "Je comprends l’émotion d’Hapsatou, je comprends ce qu’elle a vécu. Je suis désolé", avait déclaré auparavant l'animateur (...) "Si elle ne revient pas, elle ne revient pas", a-t-il ensuite estimé, alors que sa chroniqueuse avait écrit ce week-end ne pas savoir si elle continuerait sa collaboration à l’émission, diffusée chaque dimanche sur C8. 

Reprochant à Hapsatou Sy d'avoir "lancé la polémique" en plateau, Thierry Ardisson a ensuite révélé que la jeune femme avait "signé un contrat" et qu’il lui avait "avancé" son salaire pour "six émissions comme elle a des problèmes d’argent. Il n’y a pas beaucoup de productions sur Paris qui font ça."


Des propos qui n'ont visiblement pas plu à la chroniqueuse. Dans un tweet publié peu après l'émission, elle s'en prenait directement à l'animateur : "Thierry Ardisson, à ce jeu-là tu vas perdre. Je n'aime pas le mensonge. Là, c'est une bombe que je vais lâcher. Je n'ai pas peur."

Difficile, après un tel échange, d'imaginer leur collaboration se poursuivre. Hapsatou Sy, 37 ans, avait rejoint l'émission de Thierry Ardisson en septembre 2017. Chef d'entreprise, la jeune femme a présenté plusieurs émissions sur C8. Elle faisait partie de la bande de chroniqueuses de Laurence Ferrari dans "Le Grand 8", de 2012 à 2016. Elle a également animé "Projet Fashion", la version française de l'émission américaine "Project Runaway", annulée après une saison en 2015.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter