VIDÉO - Interrogé sur une affaire de viol, Steven Seagal quitte une interview en direct

Médias
PAS CONTENT – Interrogé en duplex par la BBC, l’acteur américain Steven Seagal a mis fin à l’interview lorsque la présentatrice l’a interrogé sur une accusation de viol dont il a fait l’objet.

Steven Seagal dit stop. Ce jeudi soir, l’acteur américain de 66 ans était l’invité en duplex de l’émission "Newsnight" sur la chaîne britannique BBC. La présentatrice Kristy Wark a d'abord interrogé la star sur son rôle auprès de Vladimir Poutine, qui l'a nommé cet été représentant spécial du ministère des Affaires étrangères chargé des liens humanitaire russo-américains.  Avant d'aborder LE sujet qui fâche.


Début 2018, Regina Simons, une ancienne actrice de la série "Ally McBeal", a en effet accusé cet expert en arts martiaux de l’avoir violé en 1993, lorsqu’elle avait 18 ans. Début septembre, le procureur de Los Angeles a décidé de ne pas poursuivre l’acteur, en raison du délai de prescription.

"Vous avez été impliqué dans des accusations de harcèlement sexuel, vous avez eu une accusation de viol contre vous. Je me demande comment vous le vivez ?", lui a demandé son interlocutrice. Après un court moment de flottement, Steven Seagal a retiré son oreillette sans dire un mot, avant de quitter son fauteuil. 


De retour en plateau, Kristy Wark a expliqué aux téléspectateurs de la BBC que s’il a refusé de lui répondre, Steven Seagal  "avait auparavant déjà nié toutes les accusations portées contre lui." D'autres actrices, comme Portia De Rossi et Julianna Margulies, ont également affirmé avoir été victimes de harcèlement sexuel de la part du comédien.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

#BalanceTonPorc, le hashtag qui réveille les consciences contre le harcèlement

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter