VIDÉO - "On devient noir dans le regard des autres" : Lilian Thuram veut casser les préjugés avec "La Pensée Blanche"

VIDÉO - "On devient noir dans le regard des autres" : Lilian Thuram veut casser les préjugés avec "La Pensée Blanche"
Médias

INTERVIEW – Lilian Thuram était mardi l’invité de Darius Rochebin sur LCI à l’occasion de la sortie de "La Pensée Blanche", un livre dans lequel il raconte son expérience du racisme, enfant. Et dénonce les mécanismes qui, selon lui, contribue à le perpétuer dans la société.

C’est un livre témoignage, mais pas seulement. Champion du monde de football en 1998 avec l’équipe de France, Lilian Thuram mène aujourd’hui un combat contre le racisme qui l’a notamment vu intégrer le Haut Conseil à l’intégration et créer sa propre fondation, en 2008. En cette rentrée il publie La Pensée Blanche (Place des Libraires), un livre dans lequel il raconte sa propre expérience de la discrimination, et où il appelle ses lecteurs à retirer leur "masque de la blanchité".

Né à Pointe-à-Pitre en 1972, l’ancien défenseur de l’AS Monaco et de la Juventus Turin débarque en métropole avec sa mère huit ans plus tard. "Là-bas la grande majorité des enfants nous avions la même couleur de peau, ce n’était même pas en question", a-t-il raconté à Darius Rochebin ce mardi sur le plateau de LCI.

Lire aussi

"J’arrive dans cette école de CM2 à Bois-Colombes. Et là il y a des enfants qui m’insultent de 'sale noir'. Et là je ne comprends pas. Je me suis retourné, j’ai regardé les enfants qui m’insultaient. Et je me suis dit ‘mais à 9 ans ils ont intériorisé qu’être noir était inférieur ? A 9 ans ils ont intériorisé qu’ils étaient blancs, et qu’ils étaient mieux ?".

Dans La Pensée Blanche, Lilian Thuram tente de démonter une mécanique qui, selon, continue de nourrir le discours et les comportements racistes dans la société actuelle. "Tout ça vient d’une histoire, donc nous devons avoir le courage d’en discuter sereinement", plaide-t-il. "Parce qu'on finit encore aujourd’hui à se voir à travers la couleur de peau."

Toute l'info sur

Le 20H de Darius Rochebin

"Questionnons nos habitudes"

Pour l'ancien footballeur, "il y a une construction de hiérarchie entre les personnes selon la couleur de la peau (…) L’idée, c’est questionnons nos habitudes parce qu’un enfant de 9 ans qui insulte un autre de 'sale Noir', c’est qu’il a intégré un discours. Ça ne veut pas dire qu’il est une mauvaise personne."

Dans son livre, Lilian Thuram cite d'ailleurs les propos du philosophe Pierre Tevanian, qui a réfléchi sur le concept de "privilège blanc" : "Nous avons été élevés depuis le berceau dans l'idée que nous représentons l'universel, l'homme tout court [...] Etre blanc, c'est être élevé dans cette double imposture : le bénéfice d'un privilège, et la dénégation de ce privilège". 

Et Lilian Thuram de poursuivre dans son ouvrage : "Le racisme est un leurre; il brise les solidarités, pour que certains puissent nous exploiter tous, quelle que soit notre couleur. Car dans ce système les Blancs aussi sont exploités; on leur propose un ennemi, le non-Blanc, pour éviter qu'ils ne se tournent vers ceux qui  les exploitent réellement". Avant de nous inciter à "assumer notre responsabilité", à "agir" et ainsi à devenir des êtres réellement "libres".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : la Grèce reconfinée partiellement à partir de mardi

L’ŒIL DE LAURENCE HAÏM - "Il se passe quelque chose au Texas"

CARTE - Reconfinement : regardez jusqu’où vous pouvez sortir autour de chez vous

EN DIRECT - Attentat de Nice : une troisième personne en garde à vue

Olivier Véran a-t-il affirmé que "c’est le confinement qui provoque la circulation du virus" ?

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent