VIDÉO - "Des larmes de désespoir" : Sandrine Rousseau revient sur son échange houleux avec Christine Angot dans "ONPC"

ONPC - Sandrine Rousseau participait à l’émission "On n’est pas couché" samedi soir. Vivement prise à partie par Christine Angot, l’ancienne écologiste n’a pas pu retenir ses larmes. Elle revient sur cet épisode houleux.

Des larmes. Et une polémique qui n’en finit pas d’agiter les réseaux sociaux. Samedi soir, Sandrine Rousseau participait à l’émission "On n’est pas couché" sur France 2. L’occasion pour l’ancienne porte-parole d’EELV de faire la promotion de son livre Parler. Un ouvrage dans lequel elle évoque l’affaire Denis Baupin et l’agression sexuelle dont elle aurait été victime.


Mais son intervention a été marquée par un échange houleux avec Christine Angot et Yann Moix, snipers de l’émission. De quoi faire couler ses larmes. Via un communiqué diffusé dimanche sur Twitter, l’ancienne écologiste a tenté d’expliquer sa réaction : "Peut-être ne comprend-on pas tout des raisons de la montée de mes larmes et de mon désarroi. Mais dans celle-ci ce serait une erreur de ne voir que les résultats de l'agressivité dont je fais l'objet sur le plateau". Et d’ajouter : "Ces larmes sont avant tout celles du désespoir de voir à quel point la parole est douloureuse et difficile et à quel point on a laissé sur le ring s’affronter deux femmes". 

"On ne peut parler que de son viol"

Pour rappel, l’ancienne écologiste expliquait sur le plateau qu’elle souhaitait donner aux femmes des outils pour se faire entendre. "Vous ne pouvez pas parler au nom de toutes les femmes, vous auriez dû dire 'je'. On ne peut parler que de son viol", s’était insurgée Christine Angot. Aussitôt, le public s’était mis à huer la romancière, qui avait fini par quitter le plateau en hurlant, visiblement très irritée, relate L’Express. Christine Angot est l'auteure d'un roman, L'Inceste, tiré des rapports incestueux avec son père. Un livre dont la lecture de certains passages sur le plateau de Thierry Ardisson, en 2000, avait tourné à la farce.

Sauf que cette séquence a finalement été coupée au montage "par élégance", nous indique la production de l'émission. Mais les larmes de Sandrine Rousseau ont, elles, bien été diffusées. Assez pour provoquer l'ire des internautes. 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

L'affaire Denis Baupin

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter