VIDEO - Croyant être hors antenne, Anne-Elisabeth Lemoine se lâche face à Yann Barthès

Retrouvez l’intégralité du replay de Quotidien du 6 avril 2020. On revient sur l’allocution historique de la reine Elizabeth II avec Salhia Brakhlia, on s’intéresse à la politique anti-coronavirus de la Suède avec Paul Gasnier, on s’intéresse à nos libertés individuelles avec l’avocat François Sureau, Julien Bellver fait le tour du monde des médias, Azzeddine Ahmed-Chaouch s’intéresse à la délation en temps de pandémie, Etienne Carbonnier regarde Koh Lanta et Alison Wheeler fait sa revue de presse confinée de la semaine.
La reine Elizabeth II s’est adressée à son peuple dimanche 5 avril dans une allocution historique. Depuis le début de son règne, c’est seulement la quatrième fois que la reine prend la parole pour réagir à l’actualité. Dans un message enregistré de quatre minutes, la monarque a salué le courage des Britanniques et porté un message d’espoir à l’attention des habitants du Royaume-Uni et du Commonwealth. Salhia Brakhlia décrypte cette allocution historique dans son Moment de vérité. 
François Sureau est avocat et écrivain, engagé dans la défense des libertés publiques. Avec le confinement et l’interdiction de circuler librement, craint-il pour le respect de nos libertés ? Pour l’avenir ? On en parle avec lui. 
Chaque soir, Julien Bellver fait l’état des lieux de la situation dans le monde pendant la crise du Coronavirus. Ce lundi, il revient sur l’apparente santé des Russes, s’intéresse à la grande place pris par le religieux en tant de crise et sur le retour du Docteur Fauci, le médecin qui conseille Donald Trump sans pouvoir trop en placer une. 
Alors que l’Europe se confine, un pays a décidé de faire l’exact contraire de ses voisins : la Suède. Dans le pays, les écoles, restaurants, parcs et bars sont toujours ouverts et plein à craquer. Une situation désormais inimaginable en France, en Espagne, en Italie ou encore en Angleterre. On en parle avec Paul Gasnier. 
Depuis plusieurs jours, des Français ne respecteraient plus le confinement. Pour lutter contre ce relâchement, on a vu se multiplier les appels à la police pour dénoncer ce voisin qui serait sorti « une heure de trop », ou celui-là qui aurait « invité du monde à l’apéro ». Se dirige-t-on vers une société de la délation ? Est-ce un mécanisme normal en temps de crise ? Azzeddine Ahmed-Chaouch en a parlé avec le Secrétaire d’état auprès du ministre de l’Intérieur, Laurent Nunez et avec le philosophe Charles Pépin. 
Comme tous les soirs, Juan Arbelaez nous propose une recette toute simple à faire pendant le confinement, Etienne Carbonnier débriefe Koh-Lanta, Anne-Elisabeth Lemoine fait sa playlist du confinement et Alison Wheeler fait sa revue de presse des confinées de la semaine.
Médias

ZAPPING TV - Anne-Elisabeth Lemoine et Yann Barthès ont offert aux téléspectateurs de Quotidien sur TMC une séquence mémorable, lundi soir. Filmée en direct de son plateau de France 5, l'animatrice de C à Vous s'est lâchée en plein direct... pensant (à tort) ne plus être à l'antenne !

Fou rire sur le plateau de Quotidien. Pour son émission diffusée ce lundi soir, Yann Barthès avait invité une autre animatrice phare des access prime-time, à savoir Anne-Elisabeth Lemoine. Ce soir-là, l'animatrice du talk-show C à Vous, sur France 5, était invitée à dévoiler les dessous de la préparation de sa quotidienne, accompagnée de ses chroniqueurs Patrick Cohen et Maxime Switek. 

Et bien évidemment, Anne-Elisabeth Lemoine débordait à l'écran de sa bonne humeur légendaire. L'interview, survitaminée, a toutefois pris une autre tournure lorsque l'animatrice a cru pendant quelques instants que l'équipe de Quotidien avait tout à coup interrompu l'interview... sans la prévenir.

Très déçue, Anne-Elisabeth Lemoine disparaît du champ de la caméra et partage sa déception à voix haute. Le seul hic : en réalité, l'animatrice de France Télévisions était encore à l'antenne, en plein direct. "Oh non, ça a coupé ! Sérieux ? Je suis en direct là ?", lance Anne-Elisabeth Lemoine, tandis que Yann Barthès lui répond, en vain. Visiblement, la connexion est interrompue entre les équipes de TMC et de France 5. "Non, ça n'a pas coupé !", ne cesse de répéter Yann Barthès, entre deux rires. En plateau, l'équipe est hilare.

Anne-Elisabeth Lemoine, elle, semble très remontée par cette supposée coupure et le fait savoir sans retenue. "Bande de sal*uds !", lance-t-elle encore. "Ils ont coupé les Quotiputes !" Avant d'être informée que non, elle était bel et bien (et toujours) en direct. "Ah bon ?", s'exclame-t-elle, bouche-bée.

Lire aussi

Une séquence dont Yann Barthès s'est amusé, une fois la connexion rétablit. "Ici Quotiputes, vous nous entendez ? Alors, comme ça, vous nous appelez Quotiputes ?", lance-t-il à sa consoeur, taquin. Mais cette dernière, malgré son embarras, n'a pas perdu sa répartie légendaire. "Pardon ? Vous ne nous appelez pas la cuisine, peut-être ? Vous nous appelez comment ? Vous nous appelez la cuisine !", rétorque-t-elle. De quoi faire sourire les téléspectateurs.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent