VIDEO - "Je veux t'emmener en finale" : Abi a emballé les coachs de "The Voice 2020"

VIDEO - "Je veux t'emmener en finale" : Abi a emballé les coachs de "The Voice 2020"
Médias

CHARME - Agé de 21 ans à peine, Abi a ébloui les quatre coachs de "The Voice" avec sa reprise de "Lovely", de Billie Eilish. S'ils se sont battus bec et ongles pour l'avoir dans leur équipe, le jeune homme a choisi de rejoindre Pascal Obispo.

Toute l'info sur

The Voice 2020

Il s'est présenté à "The Voice" pour savoir ce qu'il valait. Et il a bien fait. Abi, 21 ans, a eu la joie de voir les quatre fauteuils se retourner lors de la troisième soirée des auditions à l'aveugle, samedi 1er février. Originaire de Saint-Gratien, ce jeune étudiant en langues vivantes nous a offert un moment de pur bonheur en revisitant au  piano "Lovely" de Billie Eilish. Et pourtant, ce n'était pas gagné d'avance. Poussé par son père à s'inscrire au conservatoire alors qu'il rêvait de foot, Abi s'est découvert une véritable passion pour la musique. 

"C'est papa qui a choisi le saxophone. Au début, je n'étais pas vraiment dedans, mais c'est après, quand j'ai découvert le piano, que la passion est arrivée", explique Abi, qui reconnait une difficulté à croire en ses capacités. "Quand j'entends les autres chanteurs, je me dis : 'Qu'est-ce que je fais là ?'", expliquait, avant son audition, le jeune homme, qui a livré une des prestions les plus planantes de la soirée. Complètement emballés, les quatre coachs lui ont réservé une standing ovation suivie d'une pluie de compliments. 

Lire aussi

A chaque fois que tu finissais une phrase, tu me manquais jusqu'à la prochaine- Amel Bent

"Je voudrais saluer cette performance de A à Z pour sa richesse", a commencé Lara Fabian, qui connaît très bien ce titre puisque sa fille Lou, 12 ans, en est fan. "J'ai entendu cette infinie tendresse à l'intérieur de laquelle il y a une fêlure. C'est clair que je vous veux", a lancé la coach. "Quand on s'assoit sur ce fauteuil, on a une hantise : c'est trouver les mots qu'on va dire à ces talents pour lesquels on ne s'est pas retournés. Mais le plus dur, pour moi, c'est quand même de dire aux gens pourquoi on a aimé", a admis Amel Bent. "Des fois, ça nous dépasse, on ressent quelque chose de tellement fort à l'intérieur qu'on ne peut pas expliquer. Et c'est ce que j'ai ressenti en t'écoutant. A chaque fois que tu finissais une phrase, tu me manquais jusqu'à la prochaine", a lancé la chanteuse  sous le charme.

Même son de cloche du côté de Marc Lavoine. "Vous avez un charme que je n'ai vu chez personne, vous avez quelque chose à part", a-t-il estimé. "C'est difficile de passer après tant de drague ! […] Vous avez épousé le piano, j'avais envie que vous veniez m'épouser aussi !" s'est amusé de son côté Pascal Obispo, qui a demandé à Abi de chanter en français. Et même si le jeune homme qui a choisi "Sous le vent" a oublié les paroles du tube de Céline Dion, la magie a opéré. "Moi, je veux t'emmener en finale", a conclu l'interprète de "Lucie". Des paroles qui ont fait mouche puisqu'Abi a choisi de rejoindre son équipe. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Plus de la moitié des lits de réanimation occupés par des malades du Covid-19

"Vous avez un problème avec la République", vive altercation à l'Assemblée entre Blanquer et Mélenchon

Par âge, avec écoles ouvertes, local ou juste le week-end... 5 nuances de confinement

Éventuel "reconfinement" : comment le gouvernement a changé de discours en quelques semaines

Appelés à "défendre l’intérêt" du pays, les musulmans de France s’inquiètent d’une surenchère

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent