VU DE TWITTER - César 2019 : le show de Kad Merad en Freddie Mercury ne fait pas l'unanimité

Médias

REVUE DE TWEETS - Maître de cérémonie de la 44e cérémonie des César, le comédien Kad Merad a fait le show en début de soirée en se déguisant en Freddie Mercury. Une performance qui n'a pas totalement convaincu les internautes.

C’est l’un des jobs les plus périlleux du monde. Maître de cérémonie des César pour la première fois de sa carrière, Kad Merad a fait de son mieux pour succéder à son collègue Manu Payet, pas toujours à l’aise l’an dernier. Pour son entrée en scène, le comédien avait choisi d’envoyer du lourd. Du très lourd.

Grimé en Freddie Mercury, il s’est lancé dans une imitation du chanteur de Queen en écho au succès du récent "Bohemian Rhapsody", réinterprétant les paroles des classiques du groupe anglais pour rendre hommage aux invités de la soirée dont la superstar américaine Robert Redford.

Sur les réseaux sociaux, cette parodie a moyennement inspiré les Internautes, craignant le pire pour la suite de la soirée…

Lauréat du César du second rôle en 2007 pour "Je vais bien, ne t’en fais pas", ce brave Kad a orchestré la soirée avec parfois un peu d’hésitation. Une bonne dose de bienveillance aussi, refusant d’interrompre certains des lauréats qui s’exprimaient trop longtemps à l'image du chef décorateur Michel Barthélémy, primé pour "Les Frères Sisters" de Jacques Audiard.

Comme de nombreux internautes, le maître de cérémonie a parfois semblé trouver le temps long, en dépit de quelques sketches réussis comme celui de Jérôme Commandeur ou le fausse bande-annonce de "Gauguche", un "mashup" entre "Gauguin" et "Les Tuche" interprété par Jean-Paul Rouve. Il faut dire que la soirée a duré tout de même plus de trois heures !

Voir aussi

Au cours de cette cérémonie marquée par les 4 trophées de "Jusqu'à la garde", et le très beau discours de Léa Drucker, Kad Merad a lui aussi eu droit à son petit moment d’émotion. Son propre père, Mohamed, est en effet venu sur scène remettre le César du public à son camarade Olivier Baroux pour "Les Tuche 3", le plus gros succès en salle de l’année.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter