"Cette vidéo me dit qu'être noire est synonyme de laideur" : un dessin animé raciste retiré de YouTube

Médias
DISCRIMINATION - Un dessin animé pour enfants met en scène une princesse blanche qui se retrouve victime d'un mauvais sort et devient noire. Face à l'indignation, cette vidéo a été supprimée, mais pas le compte YouTube "French Fairy Tales".

Un contenu à destination des enfants. Sur sa chaîne YouTube, "French Fairy Tales" raconte des histoires de princes et de princesses. Entre stéréotypes et racisme, sa dernière vidéo a rapidement été signalée avant d'être supprimée. "J'ai jamais été insultée comme ça", raconte Maria*, 24 ans, à LCI.fr.  "Cette vidéo me dit qu'être noire est synonyme de laideur". Comme cette employée dans le secteur de Tours, beaucoup ont découvert sur WhatsApp, Twitter ou Facebook, la vidéo "Dina et le prince". 

Dans cette vidéo, "la peau noire est assimilée à la laideur"

L'histoire raconte comment une princesse "de toute beauté", blanche, mince, aux yeux bleus tombe amoureuse d'un prince. Quand elle lui avoue son amour, un sort lui est jeté, sa peau devient noire et ses cheveux crépus. "C'est extrêmement violent, continue Maria*. A cause de ce type de vidéo, il est compliqué en tant que femme noire d'arriver à accepter son corps et ses cheveux. Et je ne parle même pas du cliché qui veut que la femme ne soit intéressante que par sa beauté". 


"La peau noire est assimilée à la laideur, à quelque chose de répugnant qui serait vécue comme une honte, une punition", ajoute un député de Guyane, Gabriel Serville (GDR) dans une lettre ouverte adressés à trois ministres (Intérieur, Justice, Egalité femme-homme. 

Basée aux Emirats Arabes Unis

Cette chaîne YouTube qui se décrit comme une chaîne à destination des enfants serait basée aux Emirats Arabes Unis, à en croire sa description. Elle a pour ambition de fournir "les plus beaux contes pour enfants" en une vingtaine de langues différentes dont le français. Créée il y a trois ans, ces vidéos monétisées dépassent les 179 millions de vues cumulées. 


Seulement, si la vidéo a été supprimée, elle n'est pas la première de "French Fairy Tales" à véhiculer des idées discrimintoires. Comme dans ces reprises de "La Belle au bois dormant" ou du "Magicien d'Oz". Les seules femmes noires de ces dessins animés sont les méchantes. 

Dans un tout autre registre de discrimination, la chaîne raconte l’histoire de deux femmes dans "La fille fainéante". L'une mince et serviable. L'autre grosse et feignante.

La chaîne n'a pas réagi publiquement, mais contacté par le HuffPost, YouTube affirme que c'est bien le propriétaire qui a retiré la vidéo "Dina et le prince". 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter