Angel Di Maria, la nouvelle rock star du PSG

MERCATO
PRESENTATION – Après plus d'un an d'attente, Angel Di Maria est devenu officiellement un joueur du Paris Saint-Germain ce jeudi. Entre sa présentation devant un parterre de journalistes et la surprise réservée aux supporters parisiens, l'Argentin, très calme, posé, et rassurant dans son discours, s'est avant tout contenté de rappeler l'ambition première de sa nouvelle équipe. Ambiance.

L'assemblée du salon Bonaparte du Shangri-La, le palace réservé par le Paris Saint-Germain pour la présentation d'Angel Di Maria, était aussi impatiente que la centaine de supporters parisiens massée devant ce grand hôtel de la capitale. Sous les coups de 18h30, la porte s'ouvre enfin, les lumières tamisées sont au rendez-vous, les flashs crépitent, les photographes sont aux aguets, et voient débarquer...Jorge Mendes, l'agent de l'Argentin, et Olivier Létang, directeur sportif adjoint du PSG, afin de prendre place sur une des 130 chaises laissées à disposition des journalistes venus du monde entier. Fausse alerte. 30 secondes plus tard, la porte du salon Bonaparte, au sein duquel orne un impressionnant lustre, s’entrouvre de nouveau, pas de place au suspense, cette fois-ci Angel Di Maria fait bien son entrée en compagnie de Nasser Al-Khelaifi, le président du PSG, après avoir au préalable effectué plusieurs entretiens et séances photos sur la terrasse du grand hôtel donnant une vue imprenable sur la Tour Eiffel.

"Une fierté de signer au PSG"

Comme à l'accoutumée, le dirigeant parisien prend la parole, fait l'éloge de son nouveau joueur et "le remercie d'avoir choisi le Paris Saint-Germain" alors que d'autres grands clubs européens étaient également intéressés par "ce grand talent, ce grand homme" qu'est Angel Di Maria pour qui il a bataillé en passant "24h au téléphone". Arrive le moment tant attendu des premiers mots de la nouvelle recrue parisienne achetée pour 63 millions d'euros et dont le contrat s'étire sur quatre ans. Son discours est clair, net, précis. Si "ADM" vient à Paris, c'est surtout pour accrocher une seconde fois la Ligue des champions, déjà remportée avec le Real Madrid en 2014. "C'est une grande fierté pour moi de signer au PSG, et de pouvoir jouer dans un club avec des joueurs aussi importants qu'Ibrahimovic, Pastore, Lavezzi, Verratti ou David Luiz. L'ambition est de gagner la Ligue des champions. Cela fait partie d'un rêve. Je vais essayer d'apporter le maximum pour que le PSG passe les 1/4 de finale. Nous sommes heureux de venir en France, avec ma famille."
 

Si entre-temps, le président Al-Khelaifi est de nouveau interpellé afin d'évoquer le mercato et les possibles départs dans l'effectif du PSG, il souhaite que l'on mette sa recrue à l'honneur pour qui il a tant travaillé, un an après l'échec des négociations dû aux sanctions du fair-play financier. Il est question du futur poste de l'Argentin dans le onze de départ, de sa connaissance, limitée, de la L1, ou des raisons de son départ de Manchester United. L'ex-joueur du Real Madrid, plutôt timide, reste très mesuré dans ses propos, mais n'hésite pas à mettre en avant le rôle joué par Ezequiel Lavezzi et Javier Pastore, ses partenaires en sélection, dans sa venue au Paris Saint-Germain. "Ça fait plusieurs années que Pocho Lavezzi me dit que le projet du club est fantastique, c'est important. L'un des facteurs de ma venue, c'est l'amitié qui nous est liée" explique-t-il.

EN SAVOIR +
>> Di Maria au PSG, la fin d'un très long feuilleton

La conférence de presse est minutée car le programme de Di Maria est encore chargé et ne se limite pas à cette simple présentation. 25 minutes après le début du "show", montre en main, l'Argentin pose pour la photo officielle et arbore fièrement sa tunique rouge et bleue floquée de son nouveau numéro, le 11. Dans le brouhaha général du salon Roland Bonaparte, l'Argentin s'éclipse et effectue sa réapparition 10 minutes plus tard sur le balcon du palace, comme nous vous l'avions évoqué . A la manière de l'intronisation du pape ou de la présentation du bébé de la famille royale, Di Maria surplombe la foule présente devant la grande entrée du Shangri-La au son des "Di Maria, Di Maria" provenant des fans qui patientaient depuis plus de 2 heures pour certains.

Le service de sécurité du PSG rapidement dépassé

Pour les remercier de cet accueil, le joueur leur jette son maillot qui atterrira dans les mains...d'une journaliste. Premier manqué de la part de l'international argentin au cours de son aventure française. Le grand barnum continue, puisqu'à la surprise générale, "El Fideo" descend de l'hôtel et s'offre un, très très léger, bain de foule, rapidement stoppé par le service de sécurité du club de la capitale sur les dents, et quelque peu paniqué par la tournure prise par les événements, en témoignent les barrières toutes proches de céder sous le poids des supporters du PSG impatients. Ils devront pourtant encore attendre 3 semaines avant de voir à l'œuvre leur nouveau joueur. Oui, jusqu'au bout Angel Di Maria se fera désirer.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter