Barça : les grands chantiers de Luis Enrique

MERCATO
DirectLCI
ESPAGNE – Officialisé au poste d'entraîneur du club catalan lundi, l'ancien milieu de terrain hérite d'une équipe en fin de cycle. Et entre les départs annoncés, les états d'âmes de Lionel Messi et un large recrutement à prévoir, Luis Enrique a du pain sur la planche.

Voit-il le verre à moitié plein ou à moitié vide ? Nouveau coach du Barça depuis quelques jours , Luis Enrique hérite d'une équipe fatiguée par une saison éprouvante, aussi bien sur, qu'en dehors des terrains. Pourtant, le mandat d'un an de Tata Martino est loin d'être catastrophique, puisque Barcelone a joué le titre en Espagne jusqu'à la dernière journée, a été éliminé en quart de finale de la Ligue des champions par l'Atlético Madrid futur finaliste et a perdu la finale de la Coupe du Roi face au Real. Pas de quoi rougir non plus, mais pas suffisant pour un club dont le modèle a ébloui l'Europe entière ses dernières années. Enrique a donc un blason à redorer et de "l'espoir" à redonner aux supporters blaugranas. Bref, un vaste chantier.

Une défense toute neuve
"Nous allons nous renforcer. Si c'est possible à tous les postes." Tel a été le vœu prononcé par Enrique au moment de sa première conférence de presse. Et le domaine dans lequel le Barça va devoir recruter en priorité c'est sa défense. La signature du gardien Marc-André Ter Stegen , en remplacement de Victor Valdés, étant actée, le technicien doit trouver un défenseur central (pour compenser la retraite de Carles Puyol) et sans doute un latéral droit, puisque Daniel Alves est annoncé sur le départ (peut-être au PSG). Le FCB rêve de David Luiz (Chelsea), mais d'autres noms circulent, comme Mateo Musacchio (Villarreal), Iñigo Martinez (Real Sociedad, Fabian Schär (FC Bâle) ou les Français Aymeric Laporte (Athletic Bilbao) et Jérémy Mathieu (FC Valence).

Le cas Lionel Messi
Enrique ne s'est pas longtemps étendu sur le sujet lors de sa prise de fonction. Preuve que l'avenir de l'Argentin est un sujet crispant en Catalogne. Entre les relations tendues avec ses dirigeants, son augmentation de salaire qui a parfois déplu et les rumeurs de départ, la star du Barça fait souvent polémique. Tellement que pour la première fois, Messi a évoqué la possibilité de quitter le club  : "Barcelone est ma maison, mais le jour où les gens ne voudront plus de moi, et bien je ne serai plus là, a-t-il lâché depuis l'Argentine. J'aime le club... mais si certaines personnes préfèrent que je parte, je n'ai aucun problème avec ça." Mais Enrique entend bien "discuter" avec le quadruple Ballon d'or jugé "indispensable" et "l'aider à retrouver le meilleur de lui-même".

Recruter un buteur
C'est une vraie rupture idéologique. Marqué par le passage fantastique de Pep Guardiola (2008-2012), le FCB joue depuis sans véritable n° 9 de métier. Mais Enrique a décidé de faire revenir un attaquant au Camp Nou, afin d'offrir à son équipe d'autres possibilités offensives, alors que l'on reproche souvent au Barça d'avoir un jeu trop stéréotypé. "J'attends un jeu très attrayant et très efficace", a notamment lâché l'Espagnol qui aurait déjà soumis une short-list à ses dirigeants : Luis Suarez (Liverpool), Romelu Lukaku (Everton), Fernando Llorente (Juventus Turin), Mario Gomez (Fiorentina), Graziano Pellè (Feyenord Roterdaam) ou même Fred, l'ancien Lyonnais qui évolue à Fluminense, sont autant de noms évoqués par la presse espagnole.
 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter