Equipe de France : après l'Euro, repos rime avec mercato

Equipe de France : après l'Euro, repos rime avec mercato

FOOTBALL - Le Championnat d'Europe des nations s'est terminé dimanche soir et le marché des transferts devrait enfin s'agiter. Notamment pour les Français qui n'ont pas réglé leur situation en cours de compétition. Leurs clubs en profitent d'ailleurs pour faire monter sacrément les enchères.

Voilà nos bleus en vacances pour trois semaines. Après la visite présidentielle, du soleil, des nanas (leur femme) et des contrats les attendent. Car en cette période repos rime aussi avec mercato et plusieurs Bleus sont susceptibles de changer d'air. Metronews fait le point.

Pogba, son avenir s'écrit entre Manchester United et Juventus
Bien évidemment, la principale attraction de cet été sera Paul Pogba. Pour le moment, seul Manchester United serait prêt à faire des folies. Les Red Devils, qui ont laissé partir le joueur libre en 2013, seraient disposés à mettre une somme comprise entre 80 et 125 millions d'euros. Et un énorme salaire. 

Son agent, Mino Raiola a bien rencontré les dirigeants mancuniens. Pour parler de Pogba vraiment ? A priori oui, même s'il a aussi parlé des cas Zlatan Ibrahimovic et Henrik Mkhitaryan, qui joueront à Old Trafford cette saison. Et il aurait même travaillé sur un plan d'attaque en compagnie d'Ed Woodward le directeur exécutif, qui, selon le quotidien L'Equipe, a rencontré ses homologues turinois.

Lundi, pourtant, Raiola a pris le contre-pied de tout le monde en déclarant au Times que Pogba ne quitterait peut-être pas la Juventus. "Il n'est pas pressé de partir, et la Juve ne veut pas le voir partir. Ils (les dirigeants veulent qu'il renouvelle son contrat (qui court jusqu'au 30 juin 2019)." Et de rappeler que "plusieurs grands clubs cherchent à s'attacher ses services". Dans son quartier de Roissy-en-Brie, où il a gardé de nombreuses attaches, on affirme que "La Pioche" a déjà fait son choix : MU.

EN SAVOIR  +>>  Mercato : Paul Pogba pourrait finalement prolonger à la Juventus

Blaise Matuidi, la tentation anglaise ? 
L'autre dossier de Mino Raiola s'appelle Blaise Matuidi. Très attaché au PSG, le joueur n'a jamais caché son amour de la Premier League. Et durant l'Euro, la rumeur d'un départ vers Manchester United a été évoquée puis vite démentie. Toujours est-il que Paris vient de se renforcer au milieu de terrain avec l'arrivée de Gregorz Krychowiak et que la venue d'Unai Emery pourrait changer le système parisien, passant de 4-3-3 à 4-2-3-1.

Mais le nouvel entraîneur parisien "ne veut pas tout bouleverser". Au total, le milieu international devra faire avec la concurrence de Rabiot, Thiago Motta, Stambouli, Verratti et donc Krychowiak. Dans une optique d'un jeu de possession avec une projection rapide vers l'avant ou d'un changement de système, entrera-t-il dans les plans de l'ancien Sévillan en tant que titulaire ? 

Sissoko, ça coûte plus cher que prévu
Quatre matches complets à l'Euro et quatre performances abouties. La cote de Moussa Sissoko a fortement remonté. Mi-juin, Hambourg avait déjà fait une offre de 12 millions d'euros pour racheter le contrat de trois ans de l'ex-Toulousain. Trop peu pour Newcastle, relégué en Championship. Un mois plus tard, Newcastle aurait fixé son prix à 41 millions d'euros selon Sky Sport. Entre 20 et 25, il partira.

A LIRE AUSSI >>  Mercato Express : Bielsa vers l'Argentine, Aurier dans le viseur de Naples, Newcastle gonfle le prix de Sissoko

Gignac, fini le Mexique ?
Comme l'expliquait Xavier Gravelaine, le directeur général de Caen, Andy Delort est en arrêt de travail et n'a pas repris l'entraînement. Quel rapport avec André-Pierre Gignac ? Il y en a deux.  Ils ont le même agent (Jean-Christophe Cano) et plus simplement le Caennais pourrait remplacer l'ancien Marseille chez les Tigres. En effet, celui qui a touché le poteau dans les dernières minutes de la finale de l'Euro, a demandé à ses dirigeants de le libérer.

L'information semble étonnante tant le joueur s'est dit heureux de jouer au Mexique. Mais selon Football Leaks, APG ne toucherait qu'un million d'euro par an et pourrait donc prendre un plus gros contrat ailleurs. D'autres sources affirment que le joueur disposerait d'un salaire lissé sur plusieurs années et qui irait au-delà de son contrat qui court jusqu'en juin 2018.

Payet n'est pas à vendre mais West Ham fixe le prix
"On n'écouterait même pas une offre à moins de 50 millions de livres (58 millions d'euros)", a assuré David Gold à la BBC, le co-président de West Ham. On se doute que s’il n’était vraiment pas à vendre, les dirigeants des Hammers se seraient exprimés autrement. Mais avec un Euro de qualité, malgré deux derniers matches difficiles, Dimitri Payet pourrait avoir des offres. Seul bémol ? Il a 29 ans et la somme serait conséquente pour un joueur de cet âge mais qui sort de sa meilleure saison en carrière ?

"Le club a besoin de garder ses meilleurs joueurs. Il est la charnière de l'équipe, le meilleur joueur, l'équipe est construite autour de lui. Il n'est pas à vendre", a ensuite affirmé le patron des Hammers. Alors pourquoi avoir fixé son prix ? Dans les derniers jours le mercato pourrait s'affoler et tous les clubs anglais sont aujourd'hui capables de sortir cette somme-là.

A LIRE AUSSI >>  Bilan : que restera-t-il de cet Euro 2016 chez les Bleus ?

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 37.000 cas détectés ces dernières 24 heures en France

Covid-19 : Belgique, Italie, Allemagne... l'Europe confrontée au variant Omicron

Covid-19 : les six millions de non vaccinés se laissent-ils convaincre ?

VIDÉO - À Marseille, Éric Zemmour termine son périple chahuté par un échange de doigts d'honneur

"Autonomie" de la Guadeloupe : de quoi parle-t-on ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.