Gonalons, intransférable mais jusqu'à quand ?

Gonalons, intransférable mais jusqu'à quand ?

FEUILLETON – Le possible départ du milieu de terrain lyonnais vers Naples a connu mardi soir un nouvel épisode. Après un week-end écoulé marqué par les rumeurs d'un transfert imminent, Jean-Michel Aulas a affirmé que Maxime Gonalons ne quitterait l'OL.

On n'en mettrait tout de même pas sa main au feu. Interrogé mardi soir sur RMC , Jean-Michel Aulas a affirmé que "Gonalons resterait à 100 % à l'OL". Une mise au point utile du président lyonnais, après les dernières rumeurs annonçant Maxime Gonalons en partance pour Naples, contre une grosse somme d'argent.

Un scénario d'ailleurs corroboré par l'intéressé lui-même, qui a confié dimanche "se poser des questions" quant à l'intérêt du club italien . De quoi donner des cauchemars aux supporters lyonnais, eux qui ont déjà perdu un capitaine en 2012, avec le transfert d'Hugo Lloris à Tottenham. Heureusement pour eux, la digue Rémi Garde, opposé depuis le début au départ de son jeune milieu terrain (24 ans), n'a pas rompu et Gonalons semble bien parti pour rester.

L'OL résistera-t-il à une offre supérieure à 30 millions ?

"Naples a offert 17 millions d'euros pour Maxime Gonalons lundi soir, a encore expliqué JMA. Mais on l'a convaincu que son avenir était à Lyon." Un futur à plus ou moins long terme, toutefois, car on imagine très bien le staff lyonnais évoquer dans leur argumentaire la prochaine Coupe de monde. Une échéance à laquelle devrait participer cet été le natif de Vénissieux, s'il continue à être titulaire comme il en a la garantie à Lyon.

Reste tout de même à savoir quel discours pourra opposer le club septuple champion de France à Gonalons l'été prochain. Ou tout simplement si Naples revient à la charge avec quelques millions d'euros en plus dans la balance.
 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Zinedine Zidane positif au Covid-19

"Langue Covid" : un nouveau symptôme du virus ?

6 doses au lieu de 5 : la baisse des livraisons de Pfizer est-elle liée à une nouvelle stratégie de vaccination ?

Procédure de destitution : les étapes qui attendent Donald Trump

"Du jamais vu" : ces produits soldés comme jamais avec la crise du Covid-19

Lire et commenter