Mercato : Lacazette, une prolongation avec l’OL avant un départ ?

MERCATO
TRANSFERTS – Les tractations sont en cours pour trouver un accord concernant une prolongation de contrat d’Alexandre Lacazette. Mais les négociations avec l’Olympique Lyonnais achoppent encore sur le prix d’une future clause de départ.

Cette trêve internationale, Alexandre Lacazette aurait dû la passer avec l’équipe de France et ainsi effectuer son retour en bleu, 11 mois après sa dernière sélection. Mais l’attaquant a été fauché dans son élan après avoir contracté une blessure au genou contre Dijon (2-4), le contraignant à déclarer forfait pour le premier rassemblement tricolore de la saison malgré un début de saison très abouti sous la liquette lyonnaise avec 6 buts en seulement 3 journées. 


Mais selon L’Equipe de ce samedi, l’actuel meilleur buteur de L1 pourrait se consoler avec un nouveau contrat accompagné d’une belle revalorisation salariale. Cet été, plusieurs clubs (PSG, Atlético de Madrid, Arsenal, West Ham) sont venus toquer à la porte de l’OL avant de se voir opposer une fin de non-recevoir de la part du club rhodanien et l’avant-centre, lié à son club formateur jusqu'en juin 2019, n’a pas quémandé un départ malgré quelques discussions avec ses prétendants. 

Devant Valbuena dans la hiérarchie des salaires

Pour récompenser un "élément important parmi les plus importants, si ce n’est le plus important" selon les propos de Jean-Michel Aulas, les dirigeants de l’Olympique Lyonnais ont entamé des discussions avec la garde rapprochée du joueur, notamment David  Venditelli, l’une des personnes qui s’occupe des intérêts de l’international français, et elles avancent dans le bon sens. La proposition du vice-champion de France concernant les futurs émoluments du joueur se chiffre à 530 000 euros brut par mois, l’équivalent de 6,36 M€ brut par an. De quoi l’installer tout en haut de la pyramide des salaires, alors qu’il émarge actuellement à 4,8 M€, dans le vestiaire lyonnais devant les 6 M€ annuels de Mathieu Valbuena.


Mais avant qu’il n’appose sa signature au bas de son nouveau bail, un point d’achoppement existe sur le prix d’une clause de départ. Si elle n’a pas de valeur aux yeux de la LFP, en cas de signature sous seing privé, elle aurait une valeur juridique. Les deux parties ne se sont pas encore entendues, le clan Lacazette jugeant trop excessif le montant souhaité par l’OL : 70 millions d’euros. Les pourparlers vont se poursuivre dans l’optique de trouver un accord pour un attaquant très fiable en L1 (63 buts sur les trois dernières saisons), pour qui la porte d'un départ semble un peu plus entrouverte qu'il y a quelques semaines. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter