Laurent Blanc : "Rabiot ? J'arrête là, sinon je vais m'énerver"

Laurent Blanc : "Rabiot ? J'arrête là, sinon je vais m'énerver"

RECADRAGE - Dimanche dans "Téléfoot", Adrien Rabiot a demandé des garanties sur son temps de jeu, sous peine de quitter Paris dès le mercato d'hiver. Un coup de pression qui n'a visiblement pas plu au sein du club...

En même temps, il fallait un peu s'y attendre. Peut-être un peu trop sûr de lui lorsqu'il a affirmé au micro de "Téléfoot" que Nasser Al-Khelaïfi "ne pourra pas" lui refuser une demande de prêt, Adrien Rabiot pourrait bien être privé de "cadeau de Noël". Car au lendemain de sa sortie médiatique, le jeune milieu de terrain du PSG (20 ans) s'est fait sévèrement recadrer par Laurent Blanc en conférence de presse.

"Il doit comprendre que quand on signe un contrat de 5 ans, il faut respecter son club"

"La question m’énerve, a d'emblée lâché l'entraîneur parisien, à la veille d'affronter le Shakhtar Donetsk en Ligue des champions. Ça n'a pas grand-chose à voir avec le match de demain… Mais oui, ça m’énerve et je vais me concentrer sur le match. Il doit comprendre que quand on signe un contrat de 5 ans, il faut respecter son club. J’arrête là, sinon je risque de m’énerver."

Et effectivement, on a bien vu que l'initiative de Rabiot n'a pas plu du tout au technicien. Mais il faut dire que cantonné le plus souvent au banc de touche, celui qui à chaque fenêtre de transfert mais la pression sur ses dirigeants pour quitter le PSG a profité de la blessure de Marco Verratti pour se mettre en valeur. Seulement voilà, maintenant que l'Italien est remis d'aplomb, Rabiot craint à nouveau de faire banquette... Et il n'aura visiblement pas tellement son mot à dire. 

À LIRE AUSSI
>>  Rabiot demande (encore) à quitter le PSG
>> Retrouvez ici toute l'actu sport de metronews

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Affaire des "écoutes" : cette condamnation ne "correspond pas à la vérité", tacle Me Temime, l'avocat de Thierry Herzog

EN DIRECT - Covid : les décès et les admissions en réanimation en hausse

Son enfance en Algérie, son grand amour partagé : Marthe Villalonga ouvre ses jardins secrets

Le coronavirus ne sera pas vaincu d'ici la fin de l'année, selon l'OMS

Les 65-75 ans, avec comorbidités, "peuvent se faire vacciner" avec AstraZeneca, annonce Olivier Véran

Lire et commenter