Mercato : Aurier, Grenier, James Rodriguez... Toutes les infos transferts de ce dimanche

Mercato : Aurier, Grenier, James Rodriguez... Toutes les infos transferts de ce dimanche

FOOTBALL - Un chassé-croisé qui s'éternise au PSG, James Rodriguez désormais au centre d'âpres négociations et un énième talent français en passe de traverser la Manche... Voici toutes les infos mercato de ce dimanche 20 juillet.

Jallet devra attendre Aurier
Pour l'instant dans l'impasse concernant l'éventuel recrutement d'Angel Di Maria , le club champion de France focalise actuellement ses efforts sur la venue d'un nouvel arrière droit. C'est un secret de polichinelle : Paris a jeté son dévolu sur l'international ivoirien Serge Aurier , désireux de rallier la capitale. Son club, le TFC, espère une indemnité comprise entre neuf et dix millions d'euros. L'accord devrait être finalisé dans le courant de la semaine prochaine, le temps que la vente de Jallet à l'OL (pour environ deux millions) soit finalisée. "Cela ne dépend plus du joueur ou du club, avec qui nous sommes d’accord, mais de son remplacement à Paris", révélait samedi le président lyonnais Jean-Michel Aulas en conférence de presse. Avant de préciser : "Nous nous sommes toutefois fixés le 25 juillet comme échéance."

Grenier vers Newcastle ?
"Fin mai, les agents de Clément Grenier et Samuel Umtiti nous ont dit qu’ils envisageaient de jouer ailleurs. Un bon de sortie leur a été accordé à leur demande. Mais cela ne veut pas dire qu’ils vont partir", a ajouté le patron de l'OL. Toujours est-il que, ce dimanche, le Newcastle Chronicle dévoile qu'Alan Pardew, le manager des Magpies, apprécie beaucoup le premier nommé, initialement inclus dans la liste des 23 de Didier Deschamps pour le Mondial avant de devoir déclarer forfait, la faute à une nouvelle blessure aux adducteurs . Huit millions d'euros pourraient suffire à convaincre Lyon de lâcher son meneur de jeu de 23 ans, un montant dont peut facilement s'acquitter Newcastle. Où Grenier rejoindrait, en outre, une imposante colonie française (Rémy Cabella, Yoann Gouffran, Mapou Yanga-Mbiwa, Moussa Sissoko, Sylvain Marveaux, Gabriel Obertan...), ce qui ne serait sans doute pas pour lui déplaire. À suivre, donc.

James Rodriguez au Real Madrid, ça se précise
On le savait, la révélation de la dernière Coupe du monde veut quitter Monaco, où il a signé il y a seulement un an (pour 45 millions d'euros, quand même) et rallier le Real Madrid. Il s'est d'ailleurs lui-même chargé de le faire savoir dans la presse. Mais après les mots, il y a les actes, et les champions d'Europe ne sont pas (encore) disposés à lâcher les 85 millions d'euros exigés par le club de la Principauté pour son joyau colombien . Lequel vient d'annoncer à ses employeurs qu'il refusait de disputer les matches amicaux de l'ASM dans les prochaines semaines, histoire de gentiment leur mettre la pression. Mais, de son côté, la direction monégasque n'entend pas se laisser impressionner et aurait répondu, selon As, au Real Madrid qu'il se satisferait en fait d'un chèque de 70 millions si et seulement si Sami Khedira était inclus dans l'échange. Problème : une offre d'Arsenal pour l'international allemand a déjà été acceptée par le Real mais le joueur souhaite, lui, rallier Chelsea...

Hoarau proche de Saint-Etienne
Le désormais ex-Bordelais (son contrat vient de prendre fin après une pige de six mois) intéresse fortement les Verts. Selon L'Équipe, les Stéphanois lui ont même transmis une proposition de contrat qui plaît bien à l'ancien Parisien. Reste désormais à Brandao à trouver un accord avec les Anglais de Sheffield Wednesday. Le départ du Brésilien est en effet une condition sine qua non à le venue de Hoarau dans le Forez.

Aliadière n'est pas encore au Qatar
C'était censé être ficelé mais il faut toujours prendre garde aux vérités du mercato, qui peuvent changer du jour au lendemain. Jérémy Aliadière, 31 ans, peut ainsi en témoigner, lui qui se voyait déjà rejoindre Umm-Salal pour y signer, selon ses propres termes, "un dernier gros contrat". Sauf que, selon Ouest France, les deux clubs seraient d’accord sur l’indemnité de transfert (400 000 euros), mais les Qataris auraient émis le souhait de payer en deux fois. Un mode de paiement qui ne conviendrait pas à Loïc Féry, le président du FC Lorient. Où l'attaquant ne compte pas remettre les pieds.

Sur le même sujet

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.