Chelsea : Hazard au Real Madrid, et si cette fois c'était la bonne ?

MERCATO
MERCATO - Annoncé de longue date au Real, Eden Hazard va quitter Chelsea l'été prochain. Si le Belge de 28 ans a nié, assez timidement, son entraîneur Maurizio Sarri ne se fait guère d'illusions. D'ailleurs, à Madrid, les Merengues confiants préparent l'arrivée du capitaine des "Diables rouges".

Même Maurizio Sarri est résigné. Serpent de mer qui revient chaque été depuis plusieurs saisons, le transfert d'Eden Hazard au Real Madrid semble cette fois-ci inéluctable. "Je ne peux rien faire pour le garder, je pense. Le club est d'accord avec moi. Si Eden veut connaître une autre expérience, ce sera très difficile de le convaincre de rester", a ainsi concédé l'entraîneur de Chelsea lundi soir après la victoire face à West Ham (2-0) avec un Belge des grands soirs, auteur d'un doublé qui permet aux Blues de remonter sur le podium. "Le club ne veut pas le vendre, mais je pense que nous devrons respecter sa décision."


Comprenez qu'Eden Hazard, et seulement lui, sera maître de son destin. Contrairement aux années précédentes, le "Diable rouge" - en fin de contrat en juin 2020 - est en position de force et a une occasion unique de réaliser son "rêve d'enfance". Les premiers contacts entre l'ancien Lillois et les Merengues remonteraient ainsi à 2010. À l'époque, Zinédine Zidane, alors conseiller spécial du président Florentino Perez, considérait le Belge (alors âgé de 19 ans) comme le "crack du futur" et le trouvait si prometteur qu'il "l'engagerait au Real les yeux fermés". Finalement, il avait quitté le LOSC en 2012 pour s'engager auprès de Chelsea. Sans jamais perdre de vue la Casa Blanca, "(son) rêve depuis (qu'il est) enfant".

Hazard recrue la plus chère du Real ?

Après les rendez-vous manqués, le moment des noces semble cette fois-ci arrivé. Décidé à rejoindre Madrid l'été prochain, avant même l'annonce du retour de Zinedine Zidane, l'intronisation de son idole au poste d'entraîneur a conforté Hazard dans ses envies d'ailleurs. À moins de deux mois de l'ouverture du mercato, "Zizou" a déjà posé les premières pierres de son futur projet en bouclant les arrivées du défenseur du FC Porto Éder Militão (50 millions d'euros) et de l'attaquant de Santos Rodrygo Goes (45 millions d'euros). Sans tête de gondole depuis le départ de Cristiano Ronaldo à la Juventus Turin l'été dernier, le champion du monde 98 serait bien décidé à faire du Belge la star de son Real 2.0. "ZZ" ne cache d'ailleurs pas tenir en haute estime le capitaine des "Diables rouges" et meneur des Blues.


"Ce que je peux dire, c'est que c'est un joueur que j'ai toujours apprécié, comme tout le monde le sait", a confié l'entraîneur madrilène alimentant la rumeur d'un possible transfert. "C'est un joueur qui a joué en France (à Lille, ndlr), que j'ai beaucoup regardé et que je connais personnellement. Mais il n'y a rien de nouveau sur ce que je pense de lui comme joueur : c'est un joueur fantastique." Logiquement, c'est donc sur le Belge de 28 ans que les dirigeants concentrent leurs efforts. Presque bouclée, selon Sky Sports, son arrivée à Madrid pourrait se conclure contre "seulement" 116 millions d'euros. "Trop peu" pour Maurizio Sarri, bien que Hazard deviendrait à ce prix-là la recrue la plus chère de l'histoire de la Maison Blanche.

Un transfert financé par les ventes

Une sacrée somme qui n'a pas de raison d'effrayer la direction du Real, qui a les moyens de ses ambitions. D'après AS, ce recrutement ne devrait pas impacter l'enveloppe de 350 à 500 millions d'euros promise à Zinedine Zidane pour le prochain mercato estival. Les Merengues compteraient financer le transfert uniquement avec la vente de deux indésirables : Mateo Kovačić et James Rodriguez.


Prête à Chelsea, interdit de mercato jusqu'à fin janvier 2020, Kovačić est estimé à 50 millions d'euros. Le Croate n'a aucune intention de revenir à Madrid, où il n'entre pas dans les plans de "Zizou". Pour James, les intentions du Bayern Munich, où il est prêté, sont floues. Les Allemands disposent d'une option d'achat à 42 millions d'euros mais ne semblent pas enclins à la lever. Lui non plus ne sera pas retenu par le Français, qui l'avait déjà poussé dehors lors de son premier passage. En cédant à bon prix ces joueurs à forte valeur marchande, le Real Madrid n'aura quasiment pas à mettre la main à la poche. De quoi lui laisser toute la latitude nécessaire pour recruter un certain... Paul Pogba, à qui Zidane a récemment ouvert la porte.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter