Mercato : Di Maria, les aléas d'une visite médicale

MERCATO

TRANSFERTS – Avant de s'engager avec le PSG, Angel Di Maria doit satisfaire à la traditionnelle visite médicale ce mardi. Mais comment, l'Argentin, blessé depuis un mois, peut passer le dernier obstacle préalable à la signature de son contrat ? Eléments de réponse.

Le Paris Saint-Germain remet son titre de champion de France en jeu vendredi soir (20 h 30) sur la pelouse de Lille pour le coup d'envoi de la saison 2015-2016. Mais les préoccupations parisiennes ne sont actuellement pas d'ordre domestiques mais plutôt focalisées sur les événements qui ont lieu à Doha (Qatar). La capitale du petit émirat est devenue l'épicentre du PSG depuis l'arrivée d'Angel Di Maria (27 ans), dimanche soir sur le sol qatarien. Le joueur de Manchester United doit se plier à la visite médicale, prévue initialement lundi (remportée à ce mardi pour cause de fatigue du joueur) et sa traditionnelle batterie de tests au centre Aspetar alors que l'Argentin a contracté une déchirure aux ischio-jambiers lors de la finale de la Copa America le 4 juillet dernier.

A LIRE AUSSI
>>
La visite médicale de Di Maria repoussée à mardi

Néanmoins, cette blessure ne constitue pas un frein d'après Fabrice Bryand, ancien médecin de l'équipe de France entre 2010 et 2012 durant la mandature de... Laurent Blanc, l'actuel entraîneur parisien. "Il y a d'abord un examen clinique, un interrogatoire et puis un rechargé d’antécédents, et après il peut y avoir des examens complémentaires qui peuvent être statiques (bilans radiologiques ou IRM). Même si on est blessé, on peut très bien passer sa visite médicale", confie-t-il à metronews.

"Ils sont assez attentifs par rapport à sa blessure"

Alors que le PSG va débourser 63 millions pour s'attacher les services de l'ancien Madrilène, Aspetar, le lieu choisi pour procéder à la visite médicale - qui peut "des fois durer deux ou trois jours" en cas d'examens complémentaires -, n'est pas du tout anodin. Le centre qatari est reconnu mondialement dans la médecine du sport et possède un partenariat avec le...PSG, lié par un contrat qui lui rapporte 7 à 8 millions d'euros par an. Pour s'assurer que la blessure du milieu de terrain offensif se résorbe bien, des examens poussés par le médecin du club, Eric Rolland, en tête, seront effectués pour examiner au peigne fin la santé de Di Maria.

A LIRE AUSSI
>>
Les premiers pas de Di Maria au Qatar, fief du PSG
>>
Ibrahimovic absent contre Lille

"Effectivement, on peut penser que lorsque vous avez des contrats, des transactions, les gens s'entourent de certaines garanties et que des éléments médicaux poussés ont lieu pour savoir ce qui se passe exactement. C'est une démarche logique d'un (futur) employeur qui doit faire signer un joueur, qui plus est un sportif de haut niveau et qui a besoin de son intégrité physique pour remplir le contrat qu'il va signer. Ils sont assez attentifs par rapport à sa blessure". Si un énième retournement de situation n'intervient pas durant la visite médicale, Angel Di Maria prendra ensuite la direction de Paris pour enfin parapher son contrat avec le PSG et entériner un transfert qui aura mis plus d'un an à se concrétiser.

Lire et commenter