Mercato : et si Lavezzi se laissait également tenter par la Chine ?

MERCATO
MERCATO – Régulièrement laissé sur le banc des remplaçants par Laurent Blanc, Ezequiel Lavezzi ne serait pas insensible aux approches répétées du Shanghai Shenhua, un club chinois qui a fait le déplacement à Paris afin de convaincre l'Argentin de tenter l'aventure en Asie. Et il est encore question de gros sous.

Les clubs chinois ont un appétit d'ogre et ils tiennent à le faire savoir. Jusqu'au 26 février, date de clôture du marché des transferts en Chine, on devrait de nouveau assister à des transferts tous plus fous les uns que les autres, à l'image de celui d'Alex Teixeira qui a rejoint jeudi soir le Jiangsu Suning pour 50 millions d'euros, le plus gros transfert de l'histoire du foot chinois ! La nouvelle cible de ces clubs est plus âgée, moins talentueuse, mais elle est très bien connue en France, et elle s'appelle Ezequiel Lavezzi, l'attaquant argentin du Paris Saint-Germain.

Shanghai lui propose 10 millions d'euros par an

Sous contrat jusqu'en juin 2016 avec le PSG, "Pocho" avait déjà été approché par le Beijing Guoan en début de semaine, mais il avait balayé d'un revers de la main cette proposition provenant d'un Championnat exotique, désirant poursuivre sa carrière à Paris les six prochains mois. Mais l'international argentin (30 ans), d'abord réticent à l'idée de rejoindre l'Asie, aurait récemment revu sa position depuis que les dirigeants du Shanghai Shenhua sont venus lui proposer un transfert vers la Chine avec un salaire de 10 millions par an, sur deux ans, selon L'Equipe. Des dirigeants tellement séduits par Lavezzi qu'ils ont pris la peine de faire le voyage en France afin de convaincre le joueur.

EN SAVOIR +
>> Alex Teixeira a bien signé en Chine pour 50 millions d'euros
>> Plongée dans le foot chinois, ce traquenard aux faux airs d'Eldorado

L'offre effectuée par le club de Shanghai est de nature à faire réfléchir l'ancien attaquant du Napoli puisqu'elle lui permettrait de doubler sa rémunération actuelle, ce qu'aucune autre formation en Europe ne serait capable de lui offrir. Cependant, un exil en Asie pourrait contraindre Ezequiel Lavezzi à définitivement faire une croix sur la sélection argentine compte tenu du faible niveau du Championnat chinois, une option qui serait dure à encaisser pour un joueur âgé de 30 ans seulement et très proche de plusieurs cadres de l'Albiceleste. Et du côté du PSG, qu'en dit-on ? D'après L'Equipe, le club parisien ne ferme pas la porte à Lavezzi, régulièrement laissé sur le banc, et dont le temps de jeu a été réduit à néant cette saison. Aujourd'hui en pleine réflexion, le joueur est désormais maître de son destin.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter