Mercato Express : Fabinho à Monaco, la nouvelle priorité de Mourinho et West Ham qui recrute aux Émirats arabes unis

Mercato Express : Fabinho à Monaco, la nouvelle priorité de Mourinho et West Ham qui recrute aux Émirats arabes unis

DirectLCI
TRANSFERTS - En cette période de mercato estival, du 9 juin au 31 août, metronews vous propose un point quotidien à lire sur l'oreiller. Avec, ce mercredi, la voie de la sagesse, celle du mercantilisme à outrance, et une autre un peu plus dure à définir.

 Le transfert malin
Il y a les transferts malins et puis il il y a les non transferts malins. À un moment donné, dans un timing où l'AS Monaco cherchait à dégager du cash en priorité, le départ de Fabinho pour Manchester City était donné pour acquis. Sauf que, depuis, le club du Rocher s'est refait la cerise en lourdant Kondogbia et Ferreira-Carrasco. Et privilégierait désormais, selon L'Équipe , de conserver l'international brésilien, aussi doué au poste d'arrière droit qu'à celui de défenseur central, voire de milieu défensif. Plutôt une excellente idée au regard de la régularité du bonhomme.

 La piste la plus chaude
En attendant de balancer la sauce pour recruter Pedro, Chelsea se concentre, pour l'heure, sur la venue d'un arrière droit, le dénommé John Stones, 21 ans, sous contrat avec Everton. Montant annoncé du transfert, selon Sky Sports : 40 millions d'euros. What ??? José Mourinho se justifie d'avance ce mercredi : "Le marché des transferts n’a pas de règles ou de limites. C'est le prix du marché. Si tu veux le joueur, tu dois payer. Si tu ne le veux pas, tu ne payes pas. C’est aussi simple que cela." Transmis au RC Lens, qui n'y avait pas encore pensé.

 Le recrutement le plus WTF
Il y a des transferts comme ça qui passent inaperçus, alors qu'ils n'ont aucun sens. En général, ce sont les pays du Golfe qui viennent débaucher à prix d'or des joueurs en fin de parcours en Europe. Il est donc étonnant de noter que West Ham doit être le seul club au monde à être allé chercher un joueur aux Émirats arabes unis. En l'occurrence, un certain Manuel Lanzini, qui arrive à Londres... en prêt, avec option d'achat. Sur ces bonnes paroles, nous, on va se coucher.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter