Mercato Express : Filipe Luis de retour à l'Atlético Madrid, Arturo Vidal vers le Bayern Munich et Anthony Le Tallec en Grèce

Mercato Express : Filipe Luis de retour à l'Atlético Madrid, Arturo Vidal vers le Bayern Munich et Anthony Le Tallec en Grèce

DirectLCI
TRANSFERTS - En cette période de mercato estival, du 9 juin au 31 août, metronews vous propose un point quotidien à lire sur l'oreiller. Ce lundi, un retour à l'envoyeur, un départ confirmé et un point de chute étonnant.

 Le transfert malin
Vendez l'un de vos titulaires indiscutables à Chelsea pour 22 millions d'euros. Laissez-le mariner sur le banc du club anglais durant une saison tout entière. Puis faites une offre de 16 millions d'euros pour le récupérer tout heureux de rentrer et prêt à bouffer le monde entier pour prouver que José Mourinho a fait une grave erreur en ne lui faisant pas confiance. C'est la belle affaire que réalise l'Atlético Madrid avec l'arrière gauche international brésilien Filipe Luis. Tranquille.

 La piste la plus chaude
Un coup envoyé à Manchester United, un autre à Arsenal, on pensait bien qu'Arturo Vidal allait tranquillement rester à la Juve, surtout après le départ d'Andrea Pirlo à New York . Mais il faut croire que le club turinois a le sens des affaires. Conscient qu'il ne pourra plus revendre aussi cher son milieu international chilien, étincelant durant la dernière Copa America, dans un futur plus ou moins proche, il s'apprête donc bien à le laisser filer, après avoir pris acte du souhait de l'intéressé de plier bagage. "Arturo nous a fait savoir son envie de vivre une nouvelle expérience, a ainsi avoué sans ambages, ce lundi, le directeur sportif du club italien Beppe Marotta. Un contrat de cinq ans, très important pour son avenir, l’attend à Munich. Je dois me rendre là-bas pour finaliser l’opération." Laquelle s'élèvera à 37 millions d'euros et devrait être officialisée le weekend prochain, selon The Guardian .

 Le transfert le plus WTF
Quoi de mieux que de signer en Grèce par les temps qui courent ? C'est ce que s'est dit Anthony Le Tallec, lassé par la Ligue 2 et son club de Valenciennes, mais qui aurait pu s'en aller cachetonner du côté des États-Unis ou des pays du Golfe. Seulement voilà, c'est son désir "de retrouver la coupe d'Europe" qui a pris le dessus, confie-t-il à RMC . Où a-t-il donc signé ? À l'Olympiakos ? Au Panathinaïkos ? Non non, à Atromitos, qui dispute le tour préliminaire de la Ligue Europa. Est-il au moins sûr d'être payé là-bas ? "On m'a dit que cela devrait aller. Le club a bien insisté là-dessus, normalement, il n'y aura aucun souci. Je ne me prends pas la tête." C'est peut-être ça le problème.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter