Mercato : "Je vaux zéro euro", estime Paul Pogba

MERCATO
RUMEURS - Actuellement en pleine bourre, comme son équipe de la Juventus, Paul Pogba n'en finit plus d'attiser les convoitises. Mais le milieu international français préfère esquiver en finesse tous les bruits évoquant un futur transfert. De son côté, le directeur général de la Vieille Dame dément fermement un éventuel échange avec Edinson Cavani cet été. Mais...

"Paul Pogba ne restera pas bien longtemps encore en Italie", lâchait dernièrement son agent, Mino Raiola. Il n'en fallait déjà pas beaucoup plus pour relancer le train des rumeurs qui accompagnent les foulées du jeune (21 ans) international français depuis de longs mois. Mais, en plus, le milieu de terrain flambe avec la Juventus : trois buts en trois matches cette semaine et des friandises techniques à n'en plus finir . Selon certains, il aurait déjà signé un pré-contrat avec le Real Madrid en vue d'un transfert l'été prochain. Pour d'autres, c'est le PSG qui tiendrait la corde en proposant un échange avec Edinson Cavani . Mais en fait, il n'en est rien. En tout cas pour l'instant.

Devant la persistance des rumeurs, le directeur général de la Vielle Dame, Giuseppe Marotta, a fixé le prix de sa pépite, sous contrat jusqu'en 2019, à 90 millions d'euros. Et encore, c'était avant la folle semaine du Français... "Aujourd'hui, il n'y a rien qui suggère que Pogba va aller dans un autre club. Mais nous ne pouvons pas lutter contre les salaires qui lui sont proposés, nous avons certaines limites financières, a honnêtement précisé le dirigeant dimanche soir. En tout cas, nous n'avons aucun contact avec le PSG. Cette rumeur d'un échange avec Cavani n'est pas vraie."

Pogba : "Mon rêve, c'est le Ballon d'or"

De toute façon, s'il avait le choix, Pogba accorderait sa préférence au Real Madrid , un club qui l'a toujours fait rêver, selon son entourage. Fin octobre, Zinedine Zidane n'avait d'ailleurs pas caché l'intérêt du club merengue pour le milieu français. Dimanche, l'ex-directeur sportif de la Juve, le sulfureux Luciano Moggi, qui avait dû vendre ZZ au Real en 2001, résumait ainsi la situation : "Si Pérez (le président du Real, ndlr) se met en tête de prendre un joueur, il arrive toujours à ses fins. C'est une règle immuable." La question est donc de savoir si la Maison blanche passera concrètement à l'action, en approchant le joueur avant le club l'été venu, comme à son habitude.

En attendant de le savoir, l'intéressé jure qu'il ne pense, lui, qu'à la saison en cours. "Si je suis un joueur qui vaut 100 millions d'euros ? Je vaux zéro euro, je ne m'occupe pas de ces choses-là, je ne pense qu’à travailler chaque jour et tout donner sur le terrain", a-t-il encore esquivé dimanche soir au micro de Sky Italia. Avant de rappeler ceci : "Je dois m'améliorer parce que je veux devenir un champion, un des plus forts du monde, et j'ai encore du travail avant d'arriver au niveau des Pirlo, Buffon et Chiellini. Mon rêve, c'est le Ballon d’or. Nous verrons bien. Pour l'instant, je suis très heureux parce que nous jouons bien. Je veux continuer de tout donner pour cette équipe. La Roma est cinq points derrière nous mais la vérité, c'est que nous pensons qu’à nous, qu’à gagner."

Sur le même sujet

Lire et commenter