Mercato : José Mourinho reçoit une offre d'emploi de "la pire équipe du monde"

Mercato : José Mourinho reçoit une offre d'emploi de "la pire équipe du monde"

DirectLCI
LOL - Viré de Chelsea le 17 décembre dernier, "The Special One" pourrait se refaire la cerise chez les Brésiliens du Ibis Sport Club.

Evidemment, tout ceci est une blague. Même si la saison des canulars s'ouvre généralement le 1er avril, le modeste Ibis Sport Club (qui évolue au niveau amateur au Brésil) a décidé de prendre de l'avance. Profitant du chômage forcé de José Morinho, l'équipe de Paulista (dans le nord-est du pays), qui se présente comme "la pire du monde" pour n'avoir gagné aucun match pendant près de 4 ans au début des années 1980, a en effet fait parvenir une offre d'emploi au technicien portugais via son compte Twitter. 

Mourinho serait licencié si son équipe joue bien au foot

Dans l'annonce publiée le 28 décembre dernier, le club explique avec pas mal d'humour que "The Special One" serait démis de ses fonctions s'il gagne deux matches de suite ou s’il remporte un titre. Mourinho serait aussi licencié si son équipe joue bien. Concernant le salaire du coach qui émargeait à plus de 10 millions d'euros par an à Chelsea, l'Ibis Cub lui propose un panier pour aller faire ses courses mais aussi un chat ou un chien après chaque défaite. Tout de même, une augmentation est prévue au cas où ses joueurs se feraient humilier par une équipe adverse...

Toujours dans son délire et toujours sur Twitter, le club brésilien a ecnore expliqué mardi que la signature de Mourinho était imminente, précisant même que "c’est fait à 99 %, il ne manque que la signature". Sauf que selon les dernières rumeurs, celui qui est considéré comme l'un des meilleurs entraîneurs au monde attendrait encore de voir si Rafael Benitez ou Louis van Gaal tiennent encore longtemps sur les bancs du Real Madrid et Manchester United pour se prononcer. 

À LIRE AUSSI
>> Des écharpes à l'effigie de Mourinho vendues à Manchester...
>> Retrouvez ici toute l'actu sport de 
metronews

Plus d'articles

Sur le même sujet