Mercato : la Chine va limiter les dépenses de ses clubs pour les footballeurs étrangers

Mercato : la Chine va limiter les dépenses de ses clubs pour les footballeurs étrangers
MERCATO
DirectLCI
RESTRICTIONS – Alors que les clubs de la Chinese Super League ont littéralement déréglé le marché des transferts cet hiver après avoir attiré plusieurs noms ronflants à coup de millions, la Chine a annoncé qu'elle allait limiter les dépenses pour les footballeurs étrangers.

La folie des grandeurs constatée en Chinese Super League va-t-elle (enfin) s’estomper ? Il faut croire que oui. Un porte-parole de l’Administration générale des Sports a annoncé ce jeudi que la Chine allait limiter les sommes mirobolantes dépensées par ses clubs pour convaincre des footballeurs étrangers qui sont de plus en plus attirés et guidés par l’appât du gain. "Nous allons réguler, réfréner les achats onéreux de joueurs étrangers, et limiter de façon raisonnable les hauts revenus des joueurs", a-t-il indiqué.

Cette mise au point intervient quelques jours après le recrutement de Carlos Tevez (Shanghai Shenhua) pour un salaire annuel de 38 millions d'euros ou encore celui d’Axel Witsel, qui a privilégié le salaire mirobolant offert par le Tianjin Quainjian au prestige de la Juventus Turin, pourtant désireuse d’enrôler le milieu de terrain belge. Entretemps, c’est le jeune et prometteur brésilien Oscar, âgé de 25 ans seulement, qui a quitté Chelsea pour le Shanghai SIPG moyennant 60 millions d’euros et une rémunération annuelle estimée à 24 millions d’euros.

Les équipes dépensant trop d'argent pourraient se voir infliger une pénalité destinée à soutenir la formation des jeunes

Des dépenses énormes qui ont suscité la polémique en Chine, où beaucoup se demandent si les sommes ne seraient pas mieux investies dans la formation des jeunes joueurs alors que les clubs chinois de Super League avaient déboursé davantage que ceux de la Premier League anglaise à l'hiver 2016. Ainsi, sans citer de chiffres ou de noms, l'Administration générale des Sports a indiqué que le gouvernement va "fixer la limite supérieure" des indemnités de transfert et des salaires et contrôler les "investissements irrationnels". 

Les équipes dépensant trop d'argent pourraient se voir infliger une pénalité destinée à soutenir la formation des jeunes. "Nous retirerons des championnats professionnels les clubs en situation d'insolvabilité prononcée", met également en garde l'administration. En parallèle, la fédération chinoise avait déjà annoncé en décembre vouloir réduire de cinq à quatre le nombre de joueurs étrangers autorisés dans chaque formation.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter