Mercato : l'AC Milan réfléchit à Mandanda

Mercato : l'AC Milan réfléchit à Mandanda
MERCATO

TRANSFERTS - S'il a déjà annoncé qu'il resterait une saison de plus à Marseille, Steve Mandanda n'en demeure pas moins surveillé par plusieurs écuries. La dernière en date, l'AC Milan, aurait même contacté le président Vincent Labrune pour tâter le terrain.

Il est là, Steve. Blessé lors de la dernière journée de Ligue 1 aux cervicales , coup dur qui l'avait privé de la Coupe du monde, Steve Mandanda a retrouvé le chemin des terrains, il y a huit jours, pour un match amical face à Willem II . Une autre rencontre est venue se rajouter, depuis, face à Bari, avec une nouvelle bonne prestation du capitaine marseillais. De quoi, visiblement, réveiller l'intérêt que portent certaines équipes au gardien international.

En fin de cycle à Marseille, mais...

Selon Le Parisien  ce vendredi, des émissaires de l'AC Milan auraient contacté le président marseillais, Vincent Labrune, afin de leur signifier que le portier les intéressait. Le club lombard a déjà recruté un deuxième gardien (Agazzi) pour le mettre en concurrence avec l'éternel Christian Abbiati, alors difficile à ire s'il s'agit là d'une première démarche avant une offre, ou juste d'un contact comme il peut y en avoir avec d'autres clubs. Même si les chances de voir Mandanda, 29 ans, rejoindre l'AC Milan sont très minces.

Le gardien formé au Havre a pourtant longtemps pensé quitter Marseille, après sept saisons bien remplies, voyant une fin de cycle pour lui. S'il a été surveillé par Monaco à l'été 2013, ce ne sont que des clubs moins huppés qui s'étaient vraiment renseignés en juin (QPR et Southampton en Angleterre, Naples en Italie). De quoi le convaincre de rester une saison de plus sur la Canebière, comme il l'affirmait lors de la reprise. Et ce n'est sans doute pas l'AC Milan, privé de compétition européenne cette saison, qui va l'en faire changer d'avis.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : Emmanuel Macron va prendre la parole mercredi à 20h

Par âge, avec écoles ouvertes, local ou juste le week-end... 5 nuances de confinement

Appelés à "défendre l’intérêt" du pays, les musulmans de France s’inquiètent d’une surenchère

Le Maroc condamne la publication des caricatures de Mahomet

Éventuel "reconfinement" : comment le gouvernement a changé de discours en quelques semaines

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent