Mercato : le PSG n'a pas dit son dernier mot pour Angel Di Maria

MERCATO
DirectLCI
TRANSFERT – Le PSG n'a pas dit son dernier mot sur le marché des transferts. Alors que le coach Laurent Blanc semblait se satisfaire des arrivées de David Luiz (Chelsea) et Serge Aurier (TFC), les dirigeants visent toujours l'Argentin du Real Madrid, Angel Di Maria. Mais l'affaire est loin d'être simple.

Souvenez-vous quand, deux jours avant la réception de Bastia samedi dernier, Laurent Blanc donnait le mercato "principal" du PSG pour "terminé". Il avait quand même pris le soin de laisser une fenêtre ouverte et il se pourrait bien que le Madrilène Angel Di Maria s'y engouffre. Ce serait le souhait du staff parisien, bien qu'il s'agisse d'un "dossier compliqué" comme le rapporte L'Equipe dans son édition de ce mardi, citant l'entourage du club.

Pourtant, le coach du Real Madrid, l'ex-Parisien Carlo Ancelotti, aurait fait savoir à l'Argentin qu'il était libre de signer où il voulait et qu'il ne serait pas retenu. Le quotidien sportif explique même que le "montage" (un prêt payant avec option d'achat obligatoire) permettant d'être en conformité aurait même été accepté par la Maison Blanche. Ue pierre d'achoppement persiste néanmoins : le montant final de l'ailier (de préférence droit), de 26 ans qui est sous contrat avec le Real jusqu'en 2018.

Un joueur encore trop cher

L'Equipe évoque une somme de 65 millions d'euros, soit à peu près ce que le PSG avait déboursé pour Edinson Cavani (!). Même si cette semaine va être placée sous les signes des négociations, c'est évidemment trop pour un club dans le viseur du fairplay financier de l'UEFA et qui cherche à se débarrasser d'un gros salaire.

Mais la grande exigence financière du club merengue, qui s'est renforcé avec l'arrivée de James Rodriguez (Monaco), peut néanmoins s'expliquer par l'impérieuse nécessité de recruter à laquelle sont soumis les concurrents du PSG sur le dossier Di Maria. Particulièrement Manchester United qui, avant le 1er septembre et la fin du mercato, doit coûte que coûte se renforcer.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter