Mercato : le Real Madrid prêt à casser sa tirelire pour Suarez

Mercato : le Real Madrid prêt à casser sa tirelire pour Suarez

DirectLCI
FOOTBALL – Le Real Madrid a les moyens de ses ambitions et pourrait frapper un grand coup en s'attaquant au recrutement de Luis Suarez dans les prochaines semaines. Pour ce faire, le club espagnol serait prêt à débourser 85 millions d'euros pour s'attacher les services de la star de Liverpool, selon The Sun.

Karim Benzema a du souci à se faire si l'on en croit l'information communiquée mardi par The Sun . Selon le tabloïd britannique, le Real Madrid préparerait une offre de 85 millions d'euros pour recruter l'Uruguayen Luis Suarez, buteur vedette de Liverpool. Une coquette somme qui correspondrait au montant de la clause libératoire du joueur de 27 ans, débarqué sur les bords de la Mersey en janvier 2011 pour 26,5 millions d'euros.

Un transfert bouclé avant le Mondial ?

Le Real souhaiterait en outre boucler l'arrivée du meilleur artificier de Premier League, auteur de 30 buts en autant d'apparitions sur les pelouses d'Albion cette saison, avant le début de la Coupe du monde, soit le 12 juin prochain. Pas sûr pourtant que Liverpool soit disposé à lâcher sa star. En course pour un titre de champion d'Angleterre qui les fuit depuis 1990, les Reds sont assurés de disputer la prochaine édition de la Ligue des champions et ont fait signer en décembre dernier une prolongation de contrat à Suarez jusqu'en 2018, assortie d'une revalorisation salariale conséquente. Le Sud-Américain perçoit en effet un salaire mensuel de 1,1 million d'euros, un record du côté d'Anfield.

En revanche, s'il se montrait persuasif, le Real frapperait un nouveau grand coup sur le marché des transferts, un an après avoir enrôlé Gareth Bale pour plus de 90 millions d'euros. En recrutant celui qui a été désigné dimanche meilleur joueur du Championnat d'Angleterre par ses pairs , la Maison blanche disposerait d'un atout offensif supplémentaire de choix et d'un trio offensif Ronaldo-Bale-Suarez sans égal ou presque. Reste à savoir si le fair-play financier instauré par l'UEFA ne viendra pas faire capoter les doux projets espagnols.

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter